Les étrangers boudent la capitale selon Jean-Bernard BROS maire adjoint PRG

Publié le par PRG

Paris sera-t-il toujours Paris pour les touristes étrangers?
Ce mercredi, l'Office de tourisme de la capitale dévoilait les chiffres
de fréquentation de la ville pour le premier semestre 2008, comparé
à celui de l'année précédente. Et jurait que 2008 «pourrait devenir la
nouvelle année de référence du tourisme» tant les chiffres sont bons:
+2,2% de nuitées vendues en hôtels par rapport à 2007, avec une forte
poussée des Moyen-Orientaux.

Les Américains, eux, sont 20,1% de moins que l'année dernière à avoir
fréquenté la ville, mais c'est «à cause du prix du pétrole et de l'euro cher,
une situation que nous n'avions pas vue depuis 1993. Cela va donc
s'améliorer dans les années à venir», estime Paul Roll, directeur de l'office.
«Les agences de voyages nous ont en effet indiqué que le prix de l'euro était
un souci pour les Américains. Nous avons enregistré une légère baisse des
remplacements de passeport cet été, mais il est difficile d'en analyser les
raisons», confirme Catherine Barry, consule générale de l'ambassade
des Etats-Unis à Paris.

Mais à y regarder de plus près, la ville enregistre surtout pour la première
fois une baisse du nombre de touristes étrangers depuis le début de l'année:
parmi les onze nationalités qui la fréquentent le plus - exception faite des
Français
le nombre de nuitées diminue de 2,6% (8.168.643 en 2008 contre 8.387.135
en 2007).
Les professionnels comptent sur les marchés émergents pour redresser la barre,
Europe de l'Est, Brésil, Russie, Inde et Chine en tête. «Nous travaillons beaucoup
pour attirer ces touristes», assure Jean-Bertrand Bros, adjoint (PRG)
chargé du Tourisme.


Magali Gruet - ©2008 20 minutes

Publié dans article sur le PRG

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article