Université d' été du PS... un parti incapable de s' assurer la solidarité de ses alliés!

Publié le par PRG

PS. Une université d’été sur fond de crise, le Télégramme le 29 Août 2008
 
C’est aujourd’hui à La Rochelle que s’ouvre l’université d’été du PS sur fond de crise
et de lutte pour le pouvoir, à l’approche du congrès de Reims.

L’université d’été du PS s’ouvre aujourd’hui à La Rochelle dans un climat très lourd :
la majorité du parti vole en éclats à l’approche du congrès de Reims, au moment où
les écologistes et l’extrême gauche s’organisent pour contester l’hégémonie socialiste.
L’impuissance du parti de François Hollande a éclaté au grand jour lors de l’adoption de
la révision de la Constitution, en juillet, avec un PS incapable de s’assurer de la solidarité
de ses alliés radicaux de gauche et d’éviter une polémique interne sur la « dissidence »
de Jack Lang. A l’exception de Dominique Strauss-Kahn, « exilé » à Washington, toutes
les figures marquantes du PS passeront à La Rochelle, Lionel Jospin compris. En pleine
préparation du congrès de novembre, les ténors - Ségolène Royal, Bertrand Delanoë,
Martine Aubry - jouent chacun leur partition, alimentant le sentiment d’une lutte pour le pouvoir.
En annonçant, mardi, qu’il conduirait une motion à Reims et prendrait la succession de François
Hollande en cas de victoire, Bertrand Delanoë entre en concurrence directe avec Ségolène Royal,
postulante déclarée depuis mai. Quant à Martine Aubry, elle veut réunir sous une même
bannière strauss-kahniens, fabiusiens et au-delà. Hier soir, sur France 2, la maire de Lille a écarté
l ’ idée d ’ un « ticket » avec Bertrand Delanoë évoquant ses « points communs » avec le maire de
Paris mais aussi avec « les amis » de Dominique Strauss-Kahn ou de Laurent Fabius. De son
côté, l’autre leader strauss-kahnien, Pierre Moscovici, pose comme préalable que Martine Aubry
ne soit pas candidate à la direction du PS, alors que lui-même fait tout pour s’imposer comme
patron. Hier, François Hollande a appelé les socialistes « à éviter le dénigrement de nous-mêmes. »

 

Publié dans Article

Commenter cet article