Le Pen, Apatie et le lapsus "Vichy" en direct sur RTL. Réaction vive de G Charasse député PRG de l'Allier.

Publié le par PRG

Le 5 Septembre 2008
Ce matin, l'inénarrable Jean-Michel Apatie recevait Jean-Marie Le Pen sur RTL.

Entretien cordial où notre bon Jean-Marie expose sa bonne humeur communicative entre
deux expressions de doutes sur la présence de l'armée française en Afghanistan, le 11 septembre,
le siège du terrorisme international, la bonne santé de la démocratie russe... Bref du Le Pen.

Arrive la fin de l'entretien...

Aphatie: "Monsieur Le Pen, comme vous me l'avez demandé avant l'interview je fais part de
l'université d'été du Front national qui se tiendra les 13 et 14 septembre prochain à Vichy."

Réponse de Le Pen, surpris: "Euh, Evian, monsieur Aphatie, vous vous trompez de ville d'eau."

Que cache ce lapsus? Etait-ce un fait exprès? Personne ne le sait, sauf... Aphatie.

Une chose est sûre: la ville de Vichy fait actuellement l'objet d'une campagne. De réhabilitation.
Brice Hortefeux fait partie des gens qui en ont marre que cette ville soit assimilée à la Collaboration
pendant la Seconde Guerre mondiale.

"On va mettre fin à l'opprobre sur cette ville", a lancé dans Le Figaro le conseiller régional d'Auvergne.
Le ministre Hortefeux y organise les 3 et 4 novembre un colloque qui réunira tous les ministres de l'Union européenne chargés des questions d'immigration.

"Ce sera la première réunion internationale depuis soixante ans à Vichy, l'ancienne capitale de la France
de Pétain", se félicite-t-il.

Gérard Charasse, député PRG de l'Allier, part lui aussi au combat: "Les Vichyssois ne sont pas
responsables de l'installation du gouvernement de Pétain. Je trouve détestable d'écrire dans un
 journal : 'Vichy, auxiliaire du génocide'", a-t-il déclaré dans Le Point du 14 août dernier.

L'hebdo rappelle que l'élu a déjà déposé à deux reprises "un projet de loi visant à remplacer,
dans les écrits officiels (manuels scolaires, documents ministériels...), l'expression 'gouvernement
de Vichy' par celle de 'dictature de Pétain'". Comme le projet n'a toujours pas été adopté par l'Assemblée,
le député de l'Allier devrait faire valoir ses arguments à la rentrée.

De quoi contribuer à changer l'image de la ville?

Publié dans article sur le PRG

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article