Fête de l'Humanité, PS-PC et Verts la nouvelle gauche ?

Publié le par PRG

A COURNEUVE, 13 septembre 2008 (AFP) - Les numéros un du PCF Marie-George Buffet, du PS François Hollande, et des Verts Cécile Duflot, se sont rencontrés samedi à la Fête de l'Humanité, à La Courneuve, et ont posé "le premier acte du rassemblement de la gauche".

Cette rencontre s'est déroulée devant la presse, en l'absence très remarquée d'Olivier Besancenot de la LCR , qui sera toutefois présent à la Fête dans l'après-midi et devrait s'exprimer séparément.

"Cette rencontre à la Fête de l'Humanité est le premier acte du rassemblement de la gauche sur des idées et des projets", a affirmé François Hollande.

"Aujourd'hui, nous avons à donner une dynamique à la gauche", a-t-il ajouté. "Il ne s'agit pas de constituer un parti unique de la gauche, ce n'est pas possible, chacun a son identité. Mais nous devons travailler ensemble pour arriver à une gauche rassemblée", a ajouté le patron du PS.

Mme Buffet, de son côté, a insisté sur la nécessité de construire ce rassemblement autour d'un "projet solide": "on n'est pas d'accord sur tout" donc "on a besoin de confrontation au sein de la gauche, notamment sur l'Europe" ou sur la "croissance/décroissance". "On est dans une période de travail".

Mme Duflot a, elle estimé, qu'il ne s'agissait pas d'avoir "la nostalgie du passé" et de la défunte gauche plurielle. "On a envie de travailler" ensemble, a-t-elle dit. "Face à la politique de communication de Sarkozy (...) on a une obligation de travailler à ce projet, on a des différences, on discute".

Quant à l'absence d'Olivier Besancenot, Mme Buffet a ironisé: "il peut passer par là mais j'ai l'impression qu'il a un problème avec le courrier", a-t-elle dit laissant entendre que le postier n'avait pas reçu son invitation.

La LCR, qui refuse une discussion programmatique avec le PS, avait regretté vendredi de n'être invitée à aucun débat central à La Courneuve.

Quant au nom de ce futur rassemblement, "après l'union de la gauche qui a permis la victoire de 1981 et la gauche plurielle de 1997", il "faut inventer, trouver une formule", a affirmé M. Hollande pour qui ce rassemblement doit être "durable".

François Hollande a estimé que, pour construire le rassemblement autour d'un projet commun, "il faut conduire des débats dans le cadre de forums" n'écartant aucun sujet difficile, sinon ce serait "factice".

Un premier forum sur la mondialisation regroupant les trois partis ainsi que le MRC (chevènementiste) et le PRG est prévu prévu fin octobre.

Publié dans PRGcom

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article