Yvon Collin (PRG) élu président du groupe RDSE au Sénat

Publié le par PRG

PARIS, 30 septembre 2008 (AFP) - Le sénateur PRG du Tarn-et-Garonne, Yvon Collin, a été élu mardi président du groupe RDSE (Rassemblement démocratique social et européen) qui regroupe radicaux de gauche et de droite (valoisiens), a annoncé M. Collin à l'AFP.

M. Collin succède au radical valoisien Pierre Lafitte, sénateur sortant des Alpes-Maritimes battu lors des élections du 21 septembre. Seul candidat, il a été élu à l'unanimité.

Après les élections, le RDSE est désormais à dominante de gauche, avec 10 sénateurs du PRG et 4 divers gauche dont l'ancien ministre Jean-Pierre Chevènement élu à Belfort, l'ancien ministre ex-PS, Michel Charasse et les sénateurs sortants PS qui ont présenté des listes dissidentes Robert Tropéano (Hérault) et Jean-Pierre Plancade (Haute-Garonne).

Les radicaux valoisiens ne sont plus que trois: Nathalie Goulet (Orne), Gilbert Barbier (Jura), Aymeri de Montesquiou (Gers). La composition exacte du groupe qui pourrait atteindre 20 membres selon M. Collin, sera connue jeudi, date limite d'inscription des sénateurs dans un groupe.

Michel Charasse sera le trésorier du groupe, Jean-Pierre Chevènement l'un de ses trois vice-présidents aux côté de M. de Montesquiou et d'Anne-Marie Escoffier (PRG).

"La majorité change mais l'esprit demeure, ce groupe a toujours été pluriel et il souhaite le demeurer, c'est sa force et son intérêt", a déclaré M. Collin.

"Le principe qui préside à ses travaux est le respect mutuel des points de vue et si la liberté de vote est la règle, il nous arrive aussi d'être unanimes sur des textes", a-t-il ajouté citant le débat sur l'Afghanistan où le RDSE a approuvé la poursuite de l'intervention des soldats français.

De plus, a-t-il observé, "dans un contexte de rééquilibrage majorité-opposition, ce groupe charnière jouera lors du prochain renouvellement un rôle majeur". Il a indiqué que "le groupe revendique la présidence d'une commission du Sénat".

M. Collin, 64 ans, ancien président du PRG, a été élu sénateur de Tarn-et-Garonne en 1988, puis réélu en septembre 1995 et en septembre 2004.

Publié dans dépêche sur le PRG

Commenter cet article