Candidat PS en 2012: DSK préféré des Français, Royal des sympathisants (IFOP)

Publié le par PRG

PARIS, 15 novembre 2008 (AFP) - Dominique Strauss-Kahn reste, pour la présidentielle de 2012, la personnalité socialiste préférée des Français, mais est désormais dépassé par Ségolène Royal auprès des seuls sympathisants socialistes, selon un sondage IFOP pour Ouest-France Dimanche.

Cette enquête montre également que le PS est jugé insuffisamment combatif et que les Français sont nettement plus nombreux à privilégier une alliance avec le MoDem, au contraire des sympathisants socialistes.

Interrogés sur le candidat PS qu'elles préfèrent pour 2012, 34% (inchangé par rapport à septembre) des personnes interrogées citent le directeur général du FMI.

Avec 21% (+2) la présidente de Poitou-Charentes est deuxième, devançant d'un point Bertrand Delanoë (20, en baisse de six points). Martine Aubry (11%, -1) et Benoît Hamon (9, n'apparaissant pas dans la vague précédente) sont distancés.

Auprès de seuls sympathisants socialistes - sous-ensemble de l'échantillon sondé - Ségolène Royal prend nettement l'avantage à 33% (+ 7 points) contre 25 à DSK (-5).

M. Delanoë, à 21%, perd cinq points et la maire de Lille à 13% baisse de 3. M. Hamon est crédité de 6%.

47% des personnes interrogées (+6) préconisent une alliance des socialistes avec le parti de François Bayrou, contre 31% (+1) préférant les autres partis de gauche PCF, PRG, Verts. Ils sont 17% (-1) à vouloir un rapprochement avec la LCR d'Olivier Besancenot.

Les sympathisants socialistes divergent: 39% (en baisse de 6 points) privilégient un accord avec la gauche. 38% (=) optent pour le MoDem et 19% (+7) choisissent la LCR.

Par ailleurs, selon ce sondage, le PS est jugé proche des préoccupations des Français par 45% (+ 2 par rapport à août), 42% (-5) considèrent qu'il s'oppose assez au gouvernement.

Sondage réalisé les 13 et 14 novembre par téléphone auprès de 957 personnes représentatives de la population française de 18 ans et plus. Méthode des quotas. Notice complète disponible auprès de la commission nationale des sondages.

Publié dans dépêche sur le PRG

Commenter cet article