Soutien à l'automobile: l'Etat veut des engagements en contrepartie

Publié le par PRG

PARIS, 27 novembre 2008 (AFP) - La ministre de l'Economie, Christine Lagarde, a déclaré jeudi au Sénat, que le gouvernement "ne soutiendra" le secteur automobile "qu'en contrepartie d'engagements précis" sur l'emploi, sur le maintien de la recherche en France et sur la localisation de la production.

Mme Lagarde a déclaré que "compte tenu de la baisse de la demande sur le marché automobile (...) nous allons avoir des suppressions d'emplois, un certain nombre d'usines qui seront mises en chômage technique et nous devons clairement participer au soutien de l'activité de ces constructeurs", répondant à une question de Jean-Pierre Chevènement (RDSE, Belfort).

"Mais si l'on soutient, ce sera en contrepartie d'engagements", a-t-elle affirmé.

"Nous n'aiderons et nous ne soutiendrons le secteur qu'en contrepartie d'engagements précis sur le niveau d'emploi, sur le maintien de la recherche et développement sur le territoire français et sur des décisions en matière de localisation de production", a-t-elle poursuivi.

Mme Lagarde a également souligné que le système du bonus-malus écologique mis en place cette année avait contribué à soutenir le marché automobile français et elle a rappelé la mise en place du "crédit impôt recherche à 30% simplifié et facilité" qui a "bénéficié en premier lieu" à l'industrie automobile.

La ministre a également rappelé que les pays du G20 avaient exprimé leur "détermination de ne pas avoir recours au protectionnisme" qui "ne peut mener qu'à des crises beaucoup plus graves".

M. Chevènement avait estimé que des aides ne pouvaient pas être accordés "sans contreparties précises", notamment sur l'emploi des salariés et "l'implication de la puissance publique dans le capital des entreprises françaises".

Répondant par ailleurs à une question de François Rebsamen (PS, Côte-d'Or), Mme Lagarde a mis l'accent sur les dossiers de Ford Blanquefort et de Renault Sandouville où le gouvernement "travaille en très étroite collaboration avec les acteurs locaux" et "où nous trouvons des solutions", a-t-elle dit.

Publié dans dépêches

Commenter cet article