Bayrou au PRG: des listes communes supposent l'"indépendance"

Publié le par PRG

PARIS, 6 janvier 2009 (AFP) - François Bayrou, président du Mouvement démocrate (MoDem), a implicitement écarté mardi l'hypothèse de listes communes aux européennes avec le Parti radical de Gauche (PRG), soulignant que la "condition préalable" à un regroupement était "l'indépendance" vis-à-vis de l'UMP et du PS.

Interrogé, lors de ses voeux à la presse, sur cette hypothèse évoquée en décembre par le président du PRG Jean-Michel Baylet, qui avait demandé à le rencontrer, M. Bayrou a confirmé que "rendez-vous a été pris à la fin janvier".

"Je suis certain que le jour viendra où des regroupements interviendront", a déclaré M. Bayrou.

"Mais ces regroupements ont une condition préalable, c'est le choix définitif de l'indépendance, de l'autonomie", car "on a besoin d'une offre politique qui ne soit pas satellisée autour de l'UMP ou du PS", a-t-il ajouté.

Or le PRG fait généralement alliance avec le Parti socialiste aux élections.

M. Baylet, qui s'était plaint en décembre que le PRG ait été, aux européennes de 2004, "baladé" par le PS et n'ait aucun élu au Parlement européen, doit également rencontrer prochainement Martine Aubry, première secrétaire du PS.

Publié dans dépêche sur le PRG

Commenter cet article