Le PRG dénonce de "graves menaces" sur le planning familial

Publié le par PRG

PARIS, 28 janvier 2009 (AFP) - Le Parti radical de Gauche (PRG) a estimé mercredi que de "graves menaces" pesaient sur le Mouvement français pour le planning familial (MFPF), qui a dénoncé mardi la diminution des aides de l'Etat au conseil conjugal et familial.

Le PRG souhaite rencontrer la ministre de la Santé Roselyne Bachelot "dans les plus bref délais pour le rétablissement des subventions au MFPF", indique-t-il dans un communiqué.

Dans une lettre à Mme Bachelot, la vice-présidente du PRG Joëlle Dusseau déclare: "on ne peut à la fois vouloir sensibiliser la population à la nécessité de la contraception et porter un coup fatal aux associations qui permettent de rendre la contraception réellement accessible à tous".

Pour le PRG, qui s'associe à la pétition du planning pour "défendre le droit à l'information, à l'éducation à la sexualité pour tous", "le gouvernement porte gravement atteinte à ce mouvement associatif qui reçoit, aide et conseille chaque année plus de 400.000 femmes, en particulier des jeunes et des femmes en difficulté".

jud/em/df

Publié dans dépêche sur le PRG

Commenter cet article