JC Mickaeloff maire adjoint PRG réclame le retrait des écrans pub animés du métro

Publié le par PRG

PARIS, 28 janvier 2009 (AFP) - Un collectif d'associations et des élus d'Ile-de-France ont demandé mercredi la suspension des panneaux publicitaires animés dans le métro parisien et annoncé une action en référé devant le tribunal administratif dans les prochains jours.

L'implantation de ces panneaux, dotés de capteurs de visages, revient à "instaurer la vidéosurveillance à des fins commerciales et une publicité intrusive via le dispositif Bluetooth", a estimé Charlotte Nenner, présidente de Résistance à l'agression publicitaire (Rap).

Après l'inauguration de plusieurs de ces écrans en décembre à la station Charles de Gaulle-Etoile, 400 doivent être installés dans le métro parisien en 2009 et 800 dans les gares franciliennes, a-t-elle précisé lors d'une conférence de presse à Paris, en présence de la députée Martine Billard (Verts) et du maire adjoint PRG du XIe arrondissement Christophe Mikhaïloff.

Les intervenants, dont Rap, "Souriez vous êtes filmés", les Big Brother Awards et les "Robin des Toits", ont réclamé la suspension de ces dispositifs et un débat public.

Dans un communiqué diffusé mercredi, la RATP et sa régie publicitaire Metrobus ont confirmé le déploiement de "400 mobiliers de communication numérique dans le métro-RER d’ici la rentrée".

"Installé dans le mobilier, ce système est composé de +capteurs+ qui détectent les formes des visages orientés vers l’affiche, mesurent le nombre de passages devant l’écran et le temps d’exposition au message. Il s'agit d’un simple système de comptage et en aucun cas d’une collecte d’informations personnelles concernant les voyageurs", selon le texte.

"Nous allons lancer une action en référé devant le tribunal administratif", a annoncé Charlotte Nenner, précisant que c'était "une affaire de jours". "Nous pensons que ces dispositifs sont illégaux au regard de la loi sur la vidéosurveillance", a-t-elle expliqué.

"On se rend compte que l'intrusion de la publicité dans notre quotidien n'a plus de limite", a-t-elle déploré.

"La RATP ferait mieux de se concentrer sur l'amélioration des conditions de transport que sur la vente de publicités contre notre gré et à notre insu", a estimé Martine Billard.

"Ce qui nous inquiète, c'est le côté capture de données personnelles", a déclaré Jérôme Thorel, organisateur des "Big Brother Awards", dénonçant une "capture déloyale".

"La fonctionnalité Bluetooth est installée mais non activée", selon le communiqué de la RATP et Metrobus, assurant qu'il s'agit d'une "perspective de développement qui permettrait la mise à disposition gratuite d’informations, de contenus ludiques ou culturels pour les voyageurs qui auraient choisi de les télécharger en approchant leur téléphone de l’affiche à un endroit signalé".

Au terme de la conférence de presse, une vingtaine de participants, dont M. Mikhaïloff ceint de son écharpe tricolore, se sont rendus sous surveillance policière à la station Charles de Gaulle-Etoile et se sont allongés devant l'un des écrans pour attirer l'attention des passagers

Publié dans dépêche sur le PRG

Commenter cet article