Le Medef guyanais et C Taubira députée PRG: Mobilisation en Guyane

Publié le par PRG

L'Express le 18 Février 2009

CAYENNE - Un collectif d'associations et d'organisations professionnelles appelle à manifester mercredi matin à Cayenne, en Guyane française, pour réclamer la baisse des prix et la hausse du pouvoir d'achat, a indiqué mardi soir à Reuters un membre du collectif.

"Il y a dix-sept points de revendications, dont la baisse de 30 % des prix des produits de première nécessité, une baisse immédiate de 20 centimes sur les carburants (et) le gel des loyers des logements sociaux pendant cinq ans", a expliqué Raymond Liabaste, président de l'association des consommateurs en colère.

"A l'issue de la manifestation, nous voulons déposer nos revendications à la préfecture et obtenir un calendrier pour engager des négociations", a t-il précisé.

SOUTIEN DU MEDEF

Le Medef Guyane s'est joint au mouvement et a appelé les chefs d'entreprise à participer au défilé.

"La Guyane, qui détient le triste privilège de compter le plus grand nombre de chômeurs, le plus faible produit intérieur de France et 20 % de pauvres, est menacée de ruptures, voire d'explosion sociale", indique l'organisation patronale dans un communiqué.

"Pour toutes ces raisons, le Medef invite les chefs d'entreprise à se joindre au nombre de ceux qui défileront à l'appel du collectif."

Soutenu également par le mouvement politique Walwari de la député de Guyane Christiane Taubira (PRG), le collectif est composé de l'association des consommateurs en colère, du collectif contre la vie chère, de l'Union guyanaise des transporteurs routiers, de la CGPME Guyane, d'un syndicat local agricole, de représentants des pêcheurs et des transporteurs de passagers.

Du 24 novembre au 4 décembre, ces organisations avaient lancé un mouvement de blocage des principaux axes routiers de Guyane, qui avait débouché sur une baisse de 50 centimes des prix des carburants pour au moins trois mois, rendue en partie possible par un soutien des pouvoirs publics du prix à la pompe, à hauteur de cinq millions d'euros.

Publié dans article sur le PRG

Commenter cet article