André Sainjon ancien député européen PRG: A situation exceptionnelle l' Etat doit prendre des mesures exceptionnelles

Publié le par PRG

André Sainjon

Vice-Président du PRG, le 19 Février 2009.

Sans nier les premiers résultats de la rencontre des syndicats avec
le président de la République, je crains que les mesures annoncées ne
soient pas à la hauteur des attentes d’une large partie de la population dès le
début de la crise, dont les conséquences pour l’économie et l’emploi sont à
court et moyen terme gravissime, j’indiquai au nom du PRG qu’à situation
exceptionnelle l’Etat français et l’ensemble de l’ Union Européenne devaient
prendre des mesures exceptionnelles. Je parlais d’un véritable plan Marshall
à l’échelle européenne et à l’image de ce qu’entreprend le président Obama
pour les Etats-Unis d’Amérique dont le plan de relance comprend des mesures
réparties en trois tiers :

- Un tiers pour l’investissement
- Un tiers de baisse fiscale
- Un tiers de dispositions relatives au pouvoir d’achat.
Tous les palliatifs actuels annoncés par le président de
la République ne sont pas de nature à s’attaquer aux racines
 du mal même si elles apportent quelques soulagements
momentanés dans les conditions d’existences des
familles les plus exposées. On ne pourra s’en sortir que
par des actions coordonnées à l’échelle de l’Europe en
visant deux objectifs immédiats celui de l’investissement
indispensable dans tous les domaines de l’activité économique et
industrielle, créatrices d’emploi et la relance de la consommation
 par une amélioration sensible du pouvoir d’achat
.

Publié dans dépêche sur le PRG

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article