Nomination Pérol: Pas le moment de polémiquer pour André Sainjon vice-président du PRG et ancien député européen PRG (liste"énergie radicale" B Tapie)

Publié le par PRG


André Sainjon

PARIS, 27 février 2009 (AFP) - Le Parti radical de gauche (PRG) a jugé vendredi, s'adressant au PS, que ce n'était "pas le moment" de polémiquer sur la nomination de François Pérol à la tête de l'ensemble Caisse d'Epargne-Banque populaire, un "choix stratégique de l'Elysée".

Alors que "la crise va connaître une profonde agravation", "ce n'est pas le moment (...) de polémiquer, chers amis du Parti socialiste, sur des choix stratégiques de l'Elysée, ayant un portée visant l'intérêt général", a déclaré André Sainjon, vice-président du PRG, dans un communiqué.

"La nomination de François Pérol répond à l'objectif bien précis de permettre à l'Etat de mieux assumer ses responsabilités, notamment dans le secteur financier", poursuit-il.

Publié dans PRGcom

Commenter cet article

Michel Cavallier 28/02/2009 08:31

Quel avis surprenant ! Si l'Etat veut assumer ses responsabilités soit il met un administrateur le représentant, agent de l'Etat en tant que tel, soit il  nationalise la banque. Mais là c'est du pantouflage pour quelqu'un qui ne représente plus l'Etat, il change de statut. Les règles déontologiques sont pourtant claires, la jurisprudence aussi. Les valeurs que nous défendons au PRG devraient nous mettre à l'abri de telle confusion. Je ne comprends décidément pas cette prise de position. Est elle personnelle ou engage t'elle le PRG ?