Jacques Krabal maire PRG de chateau-Thierry: "marre que l' Etat se désengage"

Publié le par PRG

 
Jacques Krabal,maire PRG de Chateau-Thierry


























CHATEAU-THIERRRY, 4 mars 2009 (AFP) - Une vingtaine d'élus, qui en ont "marre que l'Etat se désengage", ont occupé mercredi après-midi la sous-préfecture de Château-Thierry (Aisne) pour demander à l'Etat de sauvegarder les emplois dans une entreprise locale, a-t-on appris auprès du maire PRG de la ville. Ces élus, en majorité de gauche, selon Jacques Krabal, entendent notamment demander à l'Etat d'intervenir pour "faire annuler" le plan social qui doit toucher, selon eux, l'entreprise Wagon Automotive, dont un site est basée à Essômes-sur-Marne (Aisne). Le sous-traitant automobile Wagon Automotive France, qui emploie en tout 2.100 personnes en France, a été placé en décembre en redressement judiciaire. Un comité d'entreprise est prévu au siège de l'équipementier jeudi à Elancourt (Yvelines), selon M. Krabal. "Nous voulons que le préfet prenne contact, par l'intermédiaire du ministère de l'Economie, pour dire qu'il faut pérenniser Wagon sur le site d'Essômes-sur-Marne", a déclaré à l'AFP M. Krabal. "C'est aussi pour signifier à l'Etat que nous en avons marre de voir l'Etat se désengager. L'Etat quitte notre territoire", a regretté M. Krabal. Les élus demandent également la nomination d'un sous-préfet à Château-Thierry, poste qui est vacant depuis juin 2008. "L'Aisne est un département très pauvre, avec un taux de chômage nettement supérieur à la moyenne nationale, un taux d'illétrisme élevé. On a besoin que l'Etat investisse de manière très forte le sud de l'Aisne, voilà le sens de notre démarche", a ajouté M. Krabal.

Publié dans dépêche sur le PRG

Commenter cet article