Elections Européennes PRG: Alors, on fait quoi ?

Publié le par PRG

Alors, on fait quoi ?  par Olivier Taconet PRG de l' Eure
 http://radical27.blogspot.com/2009/03/alors-on-fait-quoi.html

Il y avait 35 personnes vendredi soir au café radical pour parler de l'Europe. Je remercie tous les participants et autant le dire tout de suite, j'aime cette ambiance renouvelée, ces discussions ouvertes, ces interventions inattendues. En fait, le café radical aura reçu plus de 100 personnes différentes depuis qu'il existe. La participation est aléatoire, et c'est tant mieux. On vient parce qu'on peut, on oublie de venir, on revient, on se renseigne, on demande le sujet du prochain etc... On est loin d'une participation limitée à un carré de fidèles (mais je remercie vivement le carré de fidèles !).
Cela dit, forcément s'est posée la question de la participation aux élections européennes avec une acuité d'autant plus forte qu'on est à la veille des élections (en fait, c'est dans moins de trois mois, le 7 juin).
J'ai rêvé d'un message radical spécifique. Nous avons travaillé sur ce sujet de manière active, pour faire un programme européen que peu sont capables de défendre pour des raisons franchouillardes, politiciennes, ou bien les deux.
Qui, au fond, défend l'ouverture de l'Europe à la Turquie de manière revendiquée. Même pas le Modem !
Qui défend une Europe fédérale, à part les radicaux ?

Oui, bien sur, il y a lui .. Daniel Cohn Bendit ! Et il est d'accord sur la Turquie aussi. Mais j'avais aussi rêvé d'une liste Européenne débarassée des tenants du non ! Or Daniel Cohn Bendit se l'est plutôt joué écolo-écolo, en débauchant Eva Joly, après avoir tenté le même coup avec Christiane Taubira... Un peu façon Sarkozy appelant ses socialistes ... suite http://radical27.blogspot.com/2009/03/alors-on-fait-quoi.html


Publié dans PRGcom

Commenter cet article

taconet 19/03/2009 22:12

Tu as raison, jean-François, j'ai déjà été plus positif.
Dans l'idéal, il faudrait qu'on soit six mois avant, qu'on propose des alliances et au cas où qu'on se prépare à partir tout seul. Bon, il se trouve qu'on est deux mois et demi avant, qu'on ne se pas fait connaître sur nos positions, et qu'on se préparerait à partir avec comme porte-paroles des gens qui ne défendent pas nos positions. Alors, dans ce cas là, pourquoi partir ? Et vaut il mieux partir avec des gens qui ne défendent pas notre identité radicale et qui nous rapportent un peu de voix (celles de Taubira par exemple, mais sans garantie) ou avec des gens qui ne sont pas assez préparé à être nos porte-paroles.Et je t'assure que j'enrage de penser comme ça et que je souhaite que l'on me convainque de penser autrement ...

Jean-Francois 19/03/2009 21:31

Olivier, désolé mais je ne trouve pas ton commentaire très constructif. Quelle est selon toi la bonne solution ?To be or not to be ?Pour moi le PRG doit exister non seulement par ces prises de position indépendantes et réfléchies mais aussi par sa présence aux divers rendez vous électoraux et son action sur le terrain. Nous ne pouvons nous passer d'élus et pour avoir des élus...il faut des candidats.L'absence du PRG aux européennes sera très décevant pour nombre de militants, surtout quand on voit ce que l'on nous propose.

Olivier Taconet 19/03/2009 17:50

et on s'en tire comment si jamais Tapie s'y remettait. M'est avis que ce serait au mieux une victoire à la (ta)Pyrrhus... au mieux, je veux dire, si c'est une victoire, ce serait pas celle des radicaux. Si c'est une défaite, ce serait bien la notre !

Jean-Francois 16/03/2009 21:02

Tout à fait d'accord. Il est peut être temps d'exister réellement...

setterahmane azise 16/03/2009 16:55

Pour ma part,je pense que l'essentiel est de participer et pas de pinailler,alors si elle veut Oui a Taubira,meme si elle a dit non et oui a Tapie meme s'il a fait le con.L'important c'est d'abord que notre projet soit entendu et que le PRG ne soit pas la seule formation politique française a etre absente de cette élection.Mr SETTERAHMANE Maire adjoint,relations internationales et tourisme