Suspense insoutenable au PRG!

Publié le par PRG

Profession politique le 26 Mars 2009

 

Suspense insoutenable au Parti radicalde gauche (PRG). Jean-Michel Baylet, qui

a rencontré il y a quelques semaines Martine Aubry, n’a encore rien révélé de

ses intentions pour les élections européennes.Snobé par François Bayrou,il cherche à s’attirer les bonnes

grâces du Parti socialiste. Alors que la conventionnationale de La Rochelle – avec la visite prévue de

Ségolène Royal – a lieu ce week-end,

“les négociations sont toujours en cours avec Claude Bartolone”,

commente sobrement le leader du PRG, alors que son entourage évoque l’objectif d’une place éligible.

Après l’épisode glacial de la révision constitutionnelle qui a vu divorcer les deux partis – le PRG

ayant approuvé le texte –, l’heure est donc au réchauffement. Le PS, qui espère remporter la

majorité du Sénat en 2011, ne veut pas insulter L’avenir.Toutes les voix compteront pour la conquête

du Palais du Luxembourg. Mais, à défaut d’accord avec Solférino, les militants radicaux semblent

décidés à se lancer dans la bataille,avec la volonté affichée d’effacer le souvenir cuisant de 2004.

Le parti avait alors recueilli à peine 1,55 % des suffrages exprimés dans les trois circonscriptions

où il avait présenté des listes. Après que le PS l’eut fâché au dernier moment.

 

 

Publié dans article sur le PRG

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article