Les radicaux de gauche renoncent aux européennes et ne donnent pas de consigne de vote

Publié le par PRG

EUROPEENNES
20 Minutes
 - Ils avaient discuté avec le PS et le Modem d'une éventuelle alliance...

Pas de radicaux, ni sur les listes PS, ni sur celles du Modem. Le Parti radical de gauche (PRG) a annoncé jeudi qu'il ne constituerait pas de listes pour les élections européennes. Son président Jean-Michel Baylet estime que le mode de scrutin «prive injustement le PRG de ce rendez-vous électoral majeur» selon lui. La décision a été entérinée par la direction du parti mercredi.

Ces derniers mois, le PRG avait discuté avec le MoDem et le PS de la question d'une alliance aux européennes. Mais le PRG ne donne pour le moment pas de consigne de vote: «les militants voteront pour les candidats de leur choix en leur âme et conscience», déclare Jean-Michel Baylet dans un communiqué.

«La loi du 11 avril 2003 qui a "régionalisé" le mode de scrutin pour rapprocher les élus des électeurs a en réalité défavorisé les petits partis, les privant ainsi d'une tribune nationale et des élus que le scrutin proportionnel leur permettait d’obtenir», juge le président du PRG. L'actuel scrutin européen prévoit, pour accéder à un siège, de recueillir environ 5% des inscrits, soit environ 8-10% des votants. Jean-Miche Baylet aimerait un mode de scrutin «plus démocratique», qui serait selon lui, «des listes uniques nationales».

Publié dans article sur le PRG

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article