Hollande propose à Bayrou de clarifier "convergences et divergences"

Publié le par PRG


PARIS, 15 avril 2009 (AFP) - L'ancien premier secrétaire du PS François Hollande propose au président du MoDem François Bayrou une "clarification des convergences et des divergences" puis le cas échéant d'en "tirer les conclusions".

Dans un entretien à paraître jeudi dans L'Express, le député de Corrèze affirme que "le PS ne doit céder ni à la diabolisation sans raison ni à la séduction sans principe. Mais proposer une clarification des convergences et des divergences".

Alors que la question des alliances avec le MoDem agite régulièrement le PS, M. Hollande affirme que c'est à M. Bayrou "de sortir de l'ambiguïté dans laquelle il se trouve. Proposons-lui de parler de politique sociale, fiscale, économique ou étrangère et de ne pas se limiter à la condamnation de la concentration des pouvoirs, de l'atteinte aux libertés et à la laïcité".

"Qu'il abatte ses cartes et affiche ses idées. Et nous aussi", lance M. Hollande selon lequel "si les divergences l'emportent sur les convergences, chacun comprendra le refus de l'alliance. Si c'est l'inverse, alors il faudra en tirer les conclusions".

Et l'ex-dirigeant socialiste d'exhorter: "Pas d'arrangements! De la clarté! Si nous avons suffisamment à faire ensemble, disons-le sans avoir peur de perdre notre âme. Et sinon, respectons-nous sans faire semblant de parler la même langue. L'antisarkozysme n'est pas un programme".

Reconnaissant à M. Bayrou "du panache dans la solitude", M. Hollande estime toutefois qu'il a été "l'un des responsables" de l'accession de Nicolas Sarkozy à l'Elysée.

M. Hollande rappelle sa "stratégie d'alliance" pour le PS lors des municipales de 2008: "le rassemblement de la gauche sur un projet avec des partenaires liés par un contrat", et les alliances locales avec le MoDem sur le "respect de ces principes".

"C'est la même stratégie que je propose pour les scrutins à venir. Que François Bayrou affiche la sienne", conclut-il.

Publié dans PRGcom

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article