Européennes: Mélenchon a présenté le Front de gauche

Publié le par PRG

Midi Libre le 16 Avril 2009
Avant le grand meeting du nouveau Front de gauche - prévu le mercredi 29 avril à Carcassonne -, Jean-Luc Mélenchon poursuivait hier son tour de France de "présentation".

Outre « le bonheur de voir la France en plein jour » , le candidat tête de liste aux élections européennes de juin avoue un certain plaisir à prendre connaissance de thèmes nouveaux pour lui, « le banlieusard » . Évoquant la rencontre toute fraîche, puisque datant d'à peine une paire d'heures, à la cave viticole de Camplong (lire également en page 11), il en profitait pour recentrer le débat sur la raison d'être de ce Front de gauche, la lutte contre le libéralisme, contre le Traité de Lisbonne. « C'est incroyable que face à des produits de qualité comme ces vins, des gens dans des bureaux aient décidé de les formater
comme de simples liquides ! » , s'insurgeait-il. Et tonnait aussi contre une logique « qui défait le territoire, précipite le pays vers la ruine » .
Face aux cheminots présents - il leur avait d'ailleurs consacré quelques minutes pour prendre connaissance des difficultés du dépôt narbonnais -, il expliquait l'intérêt d'une représentation du Front de gauche au Parlement européen : « Au sein du groupe de la gauche européenne, nous porterons votre parole, nous nous opposerons à toute décision de libéralisation » . Expliquant que ce ne serait là qu'une étape vers autre chose : « Nous sommes une coopérative politique à vocation gouvernementale » .
Et de préciser encore la satisfaction que lui apportait « ce travail aux côtés des communistes » , mais aussi de tous ceux qui, au-delà de l'accord national avec quelques dissidents du NPA, rejoignent le Front régionalement. Et lançait par la même occasion un appel en direction des radicaux de gauche de Jean-Michel Baylet et des chevènementistes. Sans oublier Gérard Schivardi « qui nous honorerait de son soutien, même avec ses propres raisons » . Avec un espoir, que la mobilisation sociale se traduise par « un acte d'insurrection civique » , le vote.

Publié dans article sur le PRG

Commenter cet article