Le PRG, parti radical de gauche signataire de l'appel de la gauche "pour un 1er mai historique"

Publié le par PRG

PARIS, 27 avril 2009 (AFP) - Quatorze organisations de gauche, dont le PS, le NPA, le PCF, le Parti de Gauche, le MRC et le PRG, ont signé un appel commun pour réussir un 1er mai "historique" pour "mettre un coup d’arrêt à la politique de Nicolas Sarkozy et du Medef".

"Cela fait maintenant plusieurs mois que la colère sociale grandit dans le pays, multipliant les actions les plus diverses. La défense de l'emploi et le refus des licenciements sont à l’origine de conflits de plus en plus nombreux", écrivent les organisations dans une déclaration commune datée de samedi, disponible sur le site internet du NPA.

"Le 1er mai peut constituer une étape supplémentaire dans la convergence et la généralisation de mobilisations sociales dont le mouvement des Antilles, notamment, a montré l’efficacité", ajoutent-elles, jugeant que le gouvernement "refuse d'entendre les exigences sociales" exprimées dans la "plate-forme intersyndicale du 5 janvier" et lors des journées des 29 janvier et 19 mars.

Selon ces organisations, le gouvernement qui "semble aujourd'hui tenté par une stratégie de la tension dans laquelle il agite à nouveau le thème de l'insécurité", "renforce sa volonté de criminaliser l'action sociale et collective", "tente d’instrumentaliser les +séquestrations de patrons+" et veut "museler la contestation sociale et politique".

Appelant à "la réussite d'un 1er mai 2009 historique", elles souhaitent "mettre un coup d’arrêt à la politique de Nicolas Sarkozy et du Medef et contribuer à faire grandir l’exigence d'autres choix de justice et de solidarité".

Cet appel a été signé samedi par ADS, Alter-Ekolos, Alternatifs, CNCU, Ecologie Solidaire, Gauche Unitaire, La Fédération, MRC, NPA, Parti de Gauche, PCF, PCOF et PS.

Le Parti radical de gauche (PRG) a rejoint cet appel lundi, a indiqué son président Jean-Michel Baylet dans un communiqué.

Publié dans dépêche sur le PRG

Commenter cet article