La Tour Eiffel, 120 ans et toujours star!

Publié le par PRG

La Dépêche, le 3 Mai 2009
Du haut de ses 120 ans, plus que jamais pimpante et dans le coup, la célébrissime Tour Eiffel s'apprête à fêter cet anniversaire avec le faste qu'il convient. Le 15 mai, pour elle une date fétiche, car elle fut inaugurée le 15 mai 1889, elle ouvrira au public une grande exposition qui retrace son « épopée ».

A son premier étage et dans ses escaliers, le long de ses coursives, avec films et photos, elle se livrera toute entière, de sa génèse à sa construction, de l'énorme chantier qu'elle fut à son triomphe qui dure. Coquette et un brin cabotine (mais elle peut se le permettre), cette star rappellera, preuves à l'appui, qu'elle est une inépuisable source d'inspiration pour artistes en tous genres et cinéastes inspirés.

Tom Cruise ne l'a-t-il pas choisie, elle, lieu unique et irremplaçable, symbole de lacivilisation, du progrès et de l'audace, pour faire sa demande en mariage à Katie Holmes ?

7 millions de visiteurs par an

La Tour Eiffel est une source infinie d'émerveillements. Une seule visite ne suffit pas à assouvir la curiosité. Symbole de Paris et de la France, elle appartient au cercle des monuments payants les plus hauts (324 m) et les plus visités au monde. Chaque année, 7 millions de personnes regardent la capitale du haut de ses étages qui dominent la ville. En été, aux heures de pointe, il arrive que 5 000 personnes jouissent au même moment des panaromas qu'elle permet de découvrir. Du haut de ses plates-formes, le coup d'œil est circulaire et n'a de limite que le ciel.

Accessible à la visite 365 jours sur 365, de 9 h 30 à 1heure de matin, la tour est également ravie d'accueillir des visiteurs dans ses coulisses. Cette visite insolite et guidée commence par la machinerie hydraulique installée sous ses piliers.

Dès l'origine, véritable prouesse technique pour l'époque, celle-ci permet aux ascenseurs de transporter le public dans les étages du monument. Pour atteindre de telles hauteurs, il a fallu mettre en place des vérins de 85 m de long. Ces ascenseurs historiques sont toujours en fonctionnement.

Les cabines, les systèmes électriques, informatiques et les machineries historiques qui les actionnent sont perpétuellement révisés, réparés, graissés, contrôlés.

Dans la seconde partie de la visite, on accède au « bunker », qui, sous le Champsde Mars, servait de cantonnement militaire. La balade s'ouvre sur l'histoire de la Tour qui, en 120 ans, a croisé du monde et vécu plus d'un événement. C'est elle qui, le 10 novembre 1918, grâce à son réseau de télécommunication, a reçu la capitulation de l'Allemagne. En 1948, elle a été abordée par la plus vieille éléphante du monde (85 ans) pensionnaire du cirque Bouglione. Bien qu'entrainée, la puissante saltimbanque ne put aller au-delà du premier étage.

Le 15 mai 1889, soir de son inauguration, elle rutilait de 10 000 becs de gaz dont la lumière soulignait sa robe de grande dame de fer. Depuis, tour à tour scintillante, habillée de rouge, féérique dans les splendeurs des feux d'artifice, elle soigne son look et se refait en permance une beauté.

Nouvelle robe

Coquette, la tour s'offre, pour son 120e anniversaire, une nouvelle robe faite de 60 tonnes de peinture sans plomb « brun tour Eiffel », une couleur brevetée. Avec stupeur, les visiteurs actuels découvren,à une cinquantaine de mètres du sol, 25 ouvriers équipés comme des alpinistes mais armés de pinceaux occupés à recouvrir les quelques 250 000 m2 de poutres et de poutrelles qui constituent la dentelle de métal dont est faite la vénérable dame. « C'est un devoir, une obligation et une nécessité », dit Jean -Bernard Bros, président de la société d'économie mixte qui gère la tour et adjoint (PRG) au maire de Paris : « dans son testament, Gustave Eiffel a demandé que l'on repeigne régulièrement la tour pour la protéger de la corrosion».

« brun tour Eiffel »

Pour que le résultat soit uniforme à l'œil nu, trois tons de peinture sont déployés, du plus foncé en bas au plus clair en haut. Ce « brun tour Eiffel » qui se marie bien avec les bâtiments et le ciel parisien met en valeur sa ligne unique et élancée, en un mot tendance et vintage. Ce brun est un retour aux sources. Entretemps, elle a arboré unelivrée jaune, puis rouge dans les années 50 avant de revenir à ses premières amours.

Si ,dans les airs une petite faim se saisit du visiteur, il a à portée une gamme complète de restauration et même, à 120 mètres au- dessus de la capitale, de la cuisine haut de gamme à déguster dans un cadre exceptionnel et avec une vue unique.


J'ai aimé...

Un peu. La brume qui a mis du temps à se lever mais qui donnait du charme au panorama.

Beaucoup. L 'ambiance cosmopolite et festive qui règne dans la tour.

A la folie. La vue unique sur Paris et le dépaysement que lahauteur entraîne.

Pas du tout. La file d'attente pour acheter le billet, accéder aux ascenseurs et parfois pour aller du premier au deuxième étage. Cela peut se compter en heures tant les visiteurs sont nombreux

Informations pratiques.

5 avenue Anatole France Champ de Mars Paris 75 007. Métro Trocadéro (lignes 6,9), Bir Hakeim (ligne 6) ou Ecole Militaire (Ligne 8) RER C station Champ de Mars-Tour Eiffel. Tel : 01 44 11 23 23.

Tarifs jusqu'au deuxième étage avec ascenseur8€, 6,4 pour les 12-24 ans, enfants (4-11ans) handicapés 4 €

Au sommet 13 €, 9,90 € pour les 12-24 ans, 7,50 €pour lesenfants. de 4 à 11 ans et handicapés.

Visite insolite :En groupe tous les jours de 10h à 19h avec un guide conférencier pour 15 à 20 personnes. Durée 1h30. 17€ par personne. Réserver est obligatoire. Délai conseillé de 1 mois avant la date prévue. Visite individuelle possible à partir de 2 personnes.

Exposition : Elle est gratuite pour tout visiteur de la Tour et demeurera en place jusqu'au 31 décembre 2009. Ellecomprend denombreux dispostifs interactifs et se décline en huit thèmes. Elleest accessible en presque toutes les langues.

Publié dans article sur le PRG

Commenter cet article