Européennes: UMP en tête devant le PS

Publié le par PRG

PARIS, 12 mai 2009 (AFP) - L'UMP est en tête des intentions de vote pour les élections européennes du 7 juin, avec 27%, largement devant le PS (22%), selon le baromètre OpinionWay des élections européennes réalisé pour TF1, LCI, Le Figaro et RTL, et diffusé mardi.

Ces résultats vont dans le même sens qu'un sondage IFOP pour Paris-Match diffusé également mardi donnant 27% à l'UMP et 21,5% au PS.

A la question "si les élections européennes avaient lieu dimanche prochain, pour laquelle des listes suivantes y aurait-il le plus de chances que vous votiez?", 27% des personnes interrogées répondent UMP (-1% par rapport au précédent baromètre d'avril) et 22% PS (-1%).

Le MoDem arrive 3ème avec 13% (+1), suivi d'Europe Ecologie, 9% (-1%).

Le NPA recueille 7% des intentions de voix (inchangé), autant que le Front national (+1). Ils sont suivis du Front de Gauche (PC-Parti de Gauche) et de Libertas (MPF-CPNT), 5% chacun (inchangés).

Lutte ouvrière obtient 2% des intentions de voix, l'Alliance écologique indépendante et Debout la République 1%. L'ensemble des autres listes totalise 1%.

Par ailleurs, 53% des personnes interrogées indiquent qu'elles voteront plutôt en fonction des enjeux nationaux (-5) qu'en fonction des enjeux européens (45%, +5). 2% ne se prononcent pas. 47% se déclarent intéressées par la campagne, contre 52% pas intéressées. En votant, 14% (-6) voudront exprimer leur confiance à l'action du président de la République et du gouvernement, 39% (+1) voudront exprimer leur insatisfaction et pour 45% (+5) exprimer une opinion sur l'action du président et du gouvernement ne sera pas l'essentiel.

En revanche, 14% des personnes interrogées voudront exprimer leur accord avec la manière dont est dirigée l'Union européenne (-1), 41% exprimeront leur désaccord (+8) et 43% (-7) ne voteront pas en fonction de la manière dont est dirigée l'UE.

Enfin, 51% des personnes interrogées considèrent que l'Europe est plutôt une bonne chose pour la France, 29% qu'elle est plutôt une mauvaise chose et 20% sont sans opinion. 30% sont favorables à l'entrée de la Turquie, 67% y sont opposés, et 3% ne se prononcent pas.

Etude réalisée en ligne, selon la méthode des quotas, du 7 au 10 mai auprès d'un échantillon de 5.079 personnes, constitué de 7 échantillons représentatifs de la population âgée de 18 ans et plus et inscrite sur les listes électorales de chaque circonscription européenne.

Notice complète consultable à la commission des sondages.

Publié dans article sur le PRG

Commenter cet article