La campagne européenne passe à la vitesse supérieure

Publié le par PRG

PARIS, 16 mai 2009 (AFP) - Après des débuts poussifs, la campagne européenne va passer seulement cette semaine à la vitesse supérieure, avec des meetings nationaux pour le PS et l'UMP, tandis que Nicolas Sarkozy se penchera sur la filière bois et François Fillon sera en Afrique.

A la peine dans les récents sondages où ils sont devancés de plus de 5 points par l'UMP qui fait course en tête, les socialistes détailleront lundi les principales propositions de leur parti à trois semaines du scrutin du 7 juin.

Après le "vote sanction", puis le "vote utile", la question est de savoir s'il s'agit d'un changement de stratégie. Non, jurent en coeur Claude Bartolone et François Lamy, tous deux proches de la première secrétaire, Martine Aubry.

"Le PS, dès le départ avait décidé d'une campagne en deux temps. Première phase: l'installation de la campagne dans le paysage politique français avec une vaste opposition" à la politique du gouvernement, et "deuxième temps: le volet propositions", a expliqué à l'AFP M. Bartolone.

"Il n'y a pas d'infléchissement", "il y a une stratégie de campagne", a renchéri M. Lamy auprès de l'AFP.

Sur le front de l'unité du parti, l'horizon s'est un peu éclairci samedi avec l'annonce de la présence de Ségolène Royal au meeting du 27 mai en Loire-Atlantique au côté de Martine Aubry, après moult rebondissements.

Au programme cette semaine côté meetings, une réunion nationale mardi à Marseille pour le PS et une à Nantes pour l'UMP avec François Fillon. Dans son fief perdu aux régionales, le Premier ministre devrait avoir à coeur de donner de la voix.

Olivier Besancenot sera à Bordeaux mercredi pour soutenir la liste du Nouveau parti anticapitaliste (NPA), puis vendredi à Lille. L'enjeu pour le NPA (environ 7% dans les sondages) est important face à la progression dans les sondages du Front de gauche, alliance du PCF et du Parti de Gauche de Jean-Luc Mélenchon, qui désormais le talonne (entre 5 et 6,5%).

Emmenées par Daniel Cohn-Bendit, les listes Europe-Ecologie (environ 9%) semblent s'essouffler au point que le député européen a fait part de sa colère de voir le scrutin occulté par des enjeux nationaux. Il sera vendredi à Orléans et samedi à Paris. Sa cible numéro un, François Bayrou, accusé de "squeezer" le débat par son combat contre Nicolas Sarkozy en vue de la présidentielle de 2012.

M. Bayrou présidera dimanche à Paris la conférence européenne de son Mouvement démocrate (MoDem, 13 à 13,5% dans les sondages).

Jean-Marie Le Pen (FN) sera mercredi à Nantes, et Nicolas Dupont-Aignan (Debout la République) lundi à Charleville et mardi à Cambrai.

Toujours côté campagne, la clôture du dépôt des listes s'achèvera vendredi et leur publication interviendra lundi 25 mai.

Pour sa part, le président Nicolas Sarkozy se rendra mardi dans le Bas-Rhin pour évoquer les difficultés de la filière bois. François Fillon quittera mercredi le territoire national pour une tournée africaine qui le conduira au Cameroun puis au Nigéria.

L'actualité parlementaire se focalisera sur le Sénat où se poursuit l'examen du projet de loi de réforme de l'hôpital de Roselyne Bachelot, dont le volet consacré à la gouvernance des hôpitaux est le plus controversé.

Vendredi, le débat a tourné au bras de fer entre le gouvernement et les sénateurs qui à plusieurs reprises ont mis la ministre en minorité à ce sujet.

Publié dans PRGcom

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article