Eddie Aït Maire PRG de Carrières- Sous- Poissy: Une A 104 plus écolo ?

Publié le par PRG

Métro le 17 Mai 2009
Une A 104 plus écolo ?
Elus et associations veulent une alternative au tracé de l'autoroute entre Poissy et Méry-sur-Oise.

Le projet actuel de prolongement de la Francilienne (A 104) à l'Ouest, entre Poissy-Orgeval (Yvelines) et Méry-sur-Oise (Val d'Oise) survivra-t-il à la contestation ? Deux ans et demi après l'adoption par l'Etat d'un tracé qu'ils jugent incompatible avec le Grenelle de l'environnement, les élus locaux remobilisent.

Hier, un "pique-nique géant" sur la RN 184 a réuni plusieurs centaines de personnes à Conflans-Sainte-Honorine, l'une des communes qui seront traversées dès 2016 par l'autoroute.

Un tracé alternatif
Avant une nouvelle opération escargot le 6 juin prochain, les élus du "comité des maires contre l'A104" (quatre villes de gauche visées par le tracé, Poissy, Conflans, Achères et Carrières-sous-Poissy) rencontreront un représentant de l'Etat pour rejeter à nouveau la traversée de leur ville par la future voie.

"L'idée d'un tracé alternatif fait son chemin, estime Eddie Aït, maire (PRG) de Carrières-sous-Poissy. Nous voulons proposer à l'Etat un schéma global, et non des solutions locales visant à l'enfouir à tel ou tel endroit." La Région elle-même refuse de cofinancer le projet en l'état et souhaite un nouvel examen du dossier.

34000 habitants concernés
Le projet provisoire, estimé à 2,5 milliards d'euros, mesure 22 km, traverse trois fois la Seine et plusieurs villes, passant notamment "à 20 mètres d'une école" à Conflans. Selon les opposants, 34000 habitants se trouveront à moins de 300 mètres de l'autoroute et le trafic sera de 110000 véhicules par jour, soit 28% d'émissions de CO2 en plus.

A six mois de l’enquête publique, les élus défendent des variantes contournant les zones urbaines. De son côté, l’Etat semble faire un premier pas. Selon Liz Fouché-Créteau, présidente de l’association Seine Opération Sauvegarde, la secrétaire d’Etat à l’Ecologie, Chantal Jouanno, a promis l’enfouissement de l’A 104 sous la "boucle de la Seine" entre Poissy et Carrière-sous-Poissy en application du Grenelle. Ce site classé devait initialement être surplombé par un viaduc de deux fois trois voies. 

Publié dans article sur le PRG

Commenter cet article