Députésgodillots.info poursuivi en justice

Publié le par PRG

DailyNord par Ch D le 19 Mai 2009
Députésgodillots.info
. Le site était né après le rocambolesque premier vote d’Hadopi, début avril. Avec une idée bien précise: chaque jour, désigner Le député godillot. Comprendre celui qui vient à l’Assemblée, mais sans vraiment participer au débat.

Dans la région Françoise Hostalier, Christine Marin et Jack Lang ont déjà reçu les honneurs du site. Françoise Hostalier avait moyennement apprécié (lire sa réaction), mais sans plus. Rien à voir avec Sylvia Pinel, députée PRG du Tarn-et-Garonne, qui n’a pas aimé (mais alors pas du tout) être promue députée godillot le 10 mai dernier. Résultat, l’élue a déposé plainte contre le site. Motif ? Injure publique, diffamation, violation du droit à l’image et du respect de la vie privée. Fichtre! Le site avait en effet montré des photos de la députée vivement passionnée par les débats. En train de dormir ou de lire un bouquin.

L’information était quasi passée inaperçue, le site demeurait confidentiel, grâce à l’élue du Tarn-et-Garonne, il risque de faire le tour du net. Interrogés par Numerama, les initiateurs de députésgodillots.fr ne se démontent pas: ils entendent poursuivre leur initiative et invitent même leurs “victimes” à venir en débattre avec les citoyens.

20Minutes le 29 Avril 2009

La phrase est signée de Jean-François Copé :
« Les députés godillots [qui obéissent sans discuter à l'exécutif], ça n'existe plus ! » C'était le 9 avril dernier. Le projet de loi Hadopi création et Internet venait d'être rejeté. Et le patron du groupe UMP à l'Assemblée nationale tentait de justifier l'attitude de ses troupes, dont la plupart des membres étaient absents de l'hémicycle. Deux citoyens ont pris l'élu au mot. Ils viennent de créer www.deputesgodillots .info. Le site élit chaque jour le député qui se distingue en « ne prêtant aucune attention au débat ».

En moins d'une semaine, deux Nordistes ont eu les honneurs du site. La première, Françoise Hostalier, députée (UMP) de Nieppe, s'est fait pincer en train de trier des photos lors d'un vote. « Je revenais d'une mission en Afghanistan et je devais trier les photos pour faire mon rapport au plus vite », s'est-elle justifiée, tout en blâmant « l'ignorance des créateurs du site de ce qu'est le travail d'un député ». Histoire de respecter l'équilibre politique, Roux, à l'origine du projet, a également pointé du doigt Jack Lang, député (PS) du Pas-de-Calais. « Pour lui, c'est un autre problème, nous explique-t-il. Il se distingue par son absentéisme lors des débats et, en même temps, sa propension à les décrypter dans les médias... » W

Vincent Vantighem

Publié dans article sur le PRG

Commenter cet article