Européennes: Les listes déposées

Publié le par PRG

Le samedi 23 Mai 2009
Par V.V. (avec Reuters)
leJDD.fr
Quelques 161 listes ont été déposées vendredi soir afin de participer aux élections européennes du 7 juin. En tout, ce sont 3115 candidats qui vont se présenter pour tenter d'arracher les 72 sièges dévolus à la France au Parlement européen. Place désormais à la campagne officielle, qui débutera lundi. A près de deux semaines du scrutin, le principal enjeu demeure l'abstention.

Ils sont 3115 candidats pour 72 sièges. L'ensemble des 161 listes pour les élections européennes du 7 juin ont été déposées ce vendredi soir, soit un petit peu moins qu'en 2004 où 168 listes avaient été enregistrées. Leur compositions devraient être publiées au Journal officiel dimanche et le Conseil constitutionnel prévoit une annonce lundi pour révéler leur teneur exacte. La campagne va officiellement être lancée ce même lundi.

De Lutte ouvrière au Front national, en passant par l'Union des gens ou Europe, Démocratie, Espéranto, une douzaine de partis devraient être représentés dans les huit circonscriptions pour ce scrutin destiné à élire les représentants de la France au Parlement européen. D'autres mouvements, comme le Parti humaniste, qui fait campagne sous le slogan "la force de la non-violence" ou Alternative libérale seront présents dans certaines régions. Après avoir tenté de se présenter à l'élection présidentielle en 2007, l'humoriste Dieudonné a annoncé son intention de déposer une liste "antisioniste" dans la seule région Ile-de-France.

Abstention record?

Bref tout le monde est prêt. Sauf les électeurs. A deux semaines du scrutin, les sondages anticipent une abstention forte, voire record. Celle-ci n'a cessé de progresser aux scrutins européens depuis 1979 avec une exception en 1994. En 2004, elle avait atteint 57,2 %, mais en 2005, lors du référendum sur la Constitution européenne, plus de 59% des électeurs français s'étaient rendus aux urnes. Peut-être que le début de la campagne officielle va interpeller quelques électeurs. Lundi, les premiers spots de campagne vont être diffusés sur les chaînes de télévision publique et cela jusqu'au 5 juin. Seulement, en vertu des règles établies, le parti de Dieudonné sera privé de cette exposition médiatique. Il faut être présent dans au moins 5 circonscriptions pour en bénéficier. A contrario, le Parti radical de gauche dispose, comme les six autres partis institutionnels, de 20 minutes alors qu'il ne soutient aucune liste, et a annoncé son intention de se servir de ce temps de parole audiovisuel comme d'une tribune.

Côté pronostic de résultats, les sondages placent pour l'heure l'UMP seule en tête, avec le PS et le Modem comme favoris pour la deuxième place. La liste Europe écologie (emmenée par Daniel Cohn-Bendit et José Bové) fait figure de challenger sérieux. En Ile-de-France, où 13 sièges sont en jeu, le mouvement écologiste passe devant le parti centriste de François Bayrou, selon TNS Sofres Logica pour Europe 1. En outre, les instituts constatent également depuis peu une progression globale des intentions de vote à gauche. Selon une enquête Ipsos pour SFR, Le Point et 20 minutes, l'addition du vote PS, Nouveau parti anticapitaliste (NPA), Front de gauche, réunissant le PCF et le Parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon, et Lutte ouvrière donne un total de 46%, en progression d'un point par rapport aux européennes de 2004.

Publié dans article sur le PRG

Commenter cet article