Campagne officielle des européennes: le MoDem repêché de justesse

Publié le par PRG

PARIS, 23 mai 2009 (AFP)
Le MoDem, qui n'a pas de groupe à l'Assemblée, a accédé de justesse aux vingt minutes d'antenne réservées aux grandes formations, dans le cadre de la campagne officielle audiovisuelle des européennes, grâce au président du groupe centriste au Sénat, Michel Mercier.

Si ce dernier n'avait pas pesé en faveur du parti de François Bayrou, ses listes n'auraient eu droit qu'au traitement réservé aux "petites" formations ou alliances. Soit quelques clips très courts au lieu des 20 minutes dévolues aux grands partis.

Le groupe centriste (29 membres) au Sénat étant composé à la fois de MoDem et de NC, il a fallu procéder à un vote. Le résultat étant totalement équilibré (11 pour, 11 contre), c'est le président Michel Mercier, qui a tranché en faveur du MoDem, en dépit de ses désaccords stratégiques avec François Bayrou.

L'élu du Rhône, trésorier du MoDem, dont le nom est souvent cité pour un poste de ministre après les européennes, a dit agir au nom du "pluralisme".

"C'est un dernier cadeau de Mercier à Bayrou avant d'aller au gouvernement", a jugé un sénateur Nouveau Centre.

Mais c'est aussi une façon d'"empêcher François Bayrou de se poser en martyr", ont jugé plusieurs sénateurs du groupe.

Donc, parti sans groupe parlementaire, le MoDem a son temps d'antenne. Son pendant pourrait être le PRG, parti avec groupe parlementaire mais sans candidat aux européennes, qui s'est quand même vu attribuer les vingt minutes des grands partis...

 

Publié dans dépêche sur le PRG

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article