Hénin-Beaumont : démission de Mme Lienemann pour provoquer des élections

Publié le par PRG

Deux suivants de la liste socialiste ont également démissionné, "de façon à ce que le conseil municipal soit incomplet au cas où il faudrait élire en son sein un nouveau maire", est-il précisé dans le communiqué.

"La gravité de la situation, la confusion qui règne dans la ville exigeaient cet acte de responsabilité (..) conforme aux principes républicains", a encore souligné Mme Lienemann.

Les autres membres socialistes du conseil municipal et de leur liste de 35 membres "n'ont toutefois pas souhaité prendre leurs responsabilités", a précisé un porte-parole de Marie-Noëlle Lienemann.

En revanche, l'élu du Modem a également rendu son mandat avec ses colistiers, et les partenaires de gauche (PRG, PC, MRC) se sont associés à la démarche de Mme Lienemann.

Le maire d'Hénin-Beaumont a été suspendu de ses fonctions par le ministère de l'Intérieur mais aussi bien Marie-Noëlle Lienemann que le Front national - qui a cinq élus - souhaitent sa révocation et l'organisation de nouvelles élections.

M. Dalongeville, son premier adjoint de 2001 à 2008 Claude Chopin et un homme d'affaires, Guy Mollet, avaient été mis en examen et écroués le 9 avril pour détournement de fonds publics, faux en écriture et favoritisme. Trois gérants de sociétés de sourveillance ont également été mis en examen.

Publié dans dépêche sur le PRG

Commenter cet article