Le NPA dénonce le temps d'antenne accordé au PRG

Publié le par PRG

MARSEILLE (AFP) — Le porte-parole du Nouveau parti anticapitaliste Olivier Besancenot, est venu apporter vendredi son soutien à Raoul Jennar, tête de liste du parti dans le Sud-Est, dans la "dernière ligne droite d'une campagne" qu'il estime "d'ores et déjà gagnée".

La campagne est "d'ores et déjà gagnée", a déclaré M. Besancenot, se satisfaisant de l'affluence aux différents meetings organisés par son parti.

"On est fier de retrouver dans ces meetings ces militants qu'on retrouve sur le terrain. La question sociale reste la question majeure de cette élection", a-t-il déclaré avant le meeting marseillais qui réunissait plusieurs centaines de personnes.

"On est là pour regrouper les forces" et réaffirmer que nous faisons "une campagne militante", a insisté le porte-parole du NPA, s'étonnant de l'absence des autres forces politiques.

"Sur le terrain on n'a pas croisé des tonnes de forces politiques. On n'a pas croisé de partis institutionnels sur le terrain de cette campagne", a-t-il dit.

"D'ailleurs c'est inversement proportionnel au temps d'antenne officiel, puisque vous avez quand même, et c'est révoltant, des groupes qui ne se présentent pas aux élections mais qui auront quand même 20 minutes d'antenne, c'est le cas du parti radical de gauche par exemple", a-t-il ajouté.

Publié dans dépêche sur le PRG

Commenter cet article