Aux quatre vents sans gardiens

Publié le par PRG

Midi Libre le 3 Juin

Un peu partout, on le constate, les points de ramassage des ordures ménagères et du tri sélectif deviennent rapidement de véritables dépôts sauvages. Loin des campagnes. Des dépôts de centre-ville où s'accumulent cartons, appareils ménagers, déchets de travaux de bricolage, déposés en vrac à côté des conteneurs. C'était encore le cas dimanche, près du lycée Lacroix où plusieurs voitures ont vidé ainsi leurs coffres pleins. Certes, les services de nettoyage ont consciencieusement fait leur travail dès l'aube de lundi matin. Mais la question reste posée de la tentation offerte par ces lieux si accueillants, déchetterie sans gardiens... DANGER Danger, c'est effectivement ce qui est écrit et répété sur plusieurs papiers collés sur les câbles électriques
qui s'entremêlent à l'angle des rues de la Lyre et Vauban. Ce simple fait est inquiétant en soi. Pire encore : des années durant, les mêmes câbles restaient là, tels quels, au même endroit, sans même cette mise en alerte.
SURPRISE Surprise effectivement que cette décision énoncée dans un communiqué par le parti radical de gauche : à quelques jours des élections européennes, la fédération audoise, regrettant « le non accord PS PRG pour une liste commune », appelle à voter et faire voter pour la liste Parti socialiste européen. Certes les proximités entre programmes expliquent cela. Mais il faut reconnaître que l'on aurait été bien surpris que le responsable local du PRG, Pierre Galinier, conseiller municipal délégué à la sécurité, choisisse un autre parti.
DRAGUE Les plaisanciers de Narbonne-Plage vont pouvoir respirer et surtout naviguer plus librement. Leur port favori va enfin retrouver des fonds plus propices : la drague vient en effet d'entrer en action pour le débarrasser de sa vase.

Publié dans article sur le PRG

Commenter cet article