Européennes : douze candidats de l'Ain sur les principales listes

Publié le par PRG

Le Progrès le 5 Juin

La plupart ont pour mission de pousser en mêlée. Seule Fabienne Faure (MoDem), en deuxième position, peut espérer arracher un fauteuil au Parlement de Strasbourg

 Plus que deux jours avant d'apprendre les noms des treize députés qui représenteront le Sud-Est au Parlement européen à Strasbourg.

Dimanche soir, on connaîtra également le sort qu'auront réservé les électeurs aux candidats de l'Ain.

Qui succédera à au radical de gauche, Dominique Saint-Pierre, élu le 12 juin 1994 pour cinq ans sur la liste du MRG d'alors, dans le sillage de Bernard Tapie ?

1 Fabienne Faure pour le MoDem

Elle est mathématiquement la mieux placée pour obtenir son billet pour Strasbourg. Numéro deux sur la liste du député sortant et ancien Vert, le Marseillais Jean-Luc Bennahmias, la conseillère régionale, conseillère municipale à Ferney-Voltaire, préside la fédération de l'Ain du Modem. Elle est une proche du fondateur du parti, François Bayrou.

2 Christophe Bérardi pour le Parti socialiste

Départ d'âne, arrivée de cheval… C'est tout le bien que l'on peut souhaiter à la liste de Vincent Peillon, « condamné » au Sud-Est par ses instances nationales.

Une fois passé l'effet « crève-cœur », la campagne socialiste a trouvé un rythme. Christophe Bérardi de Bellegarde est en 15e position. Aucun espoir donc pour le porte-parole départemental.

3 Stéphanie Pernod-Beaudon pour l'UMP

Rien à espérer non plus pour Stéphanie Pernod-Beaudon, conseillère municipale à Hauteville.

En 25e position (sur 26), la jeune femme porte les bidons des ténors du peloton UMP emmené par Françoise Grossetête, députée sortante qui joue gros à un an des régionales.

4 Le duo de Lacheisserier-Wyssa pour le FN

Ces deux-là sont inséparables sous les couleurs du FN ! Ensemble au conseil régional, les revoilà, 12e pour Nicole de Lacheisserie, négociatrice en immobilier à Reyrieux, et 23e pour l'avocat international Olivier Wyssa, le patron gessien du FN 01.

5 Michaël Liebman pour Europe Écologie

Coordinateur des Verts Européens, ce passionné de l'écologie est 16e sur la liste d'union de Michèle Rivasi. Une entente qui a le vent en poupe selon les sondages.

6Bernard Favre pour l'AEI

Président du MEI de l'Ain, Bernard Favre est un habitué des consultations. Cet enseignant de Dompierre-sur-Veyle, proche d'Antoine Waechter, est 9e sur la liste du chanteur Francis Lalanne.

7Véronique Léger et Alain Gillet pour Libertas

Elle est 10e et lui 21e. Véronique Léger, dirigeante d'une société d'ambulance, entre dans le grand bain. Avec Alain Gilet, maire adjoint de Saint-Rémy, elle a obtenu la confiance de Philippe de Villiers et de la tête de liste Patrick Louis.

8 Carole Guénard-Gerbaud pour le NPA

Militante de toujours, égérie de l'ex-LCR dans l'Ain, elle est 18e dans l'équipe de Raoul Jennar, soutenue par Olivier Besancenot. Le score de cette liste est l'un des enjeux au moment ou la gauche du PS se restructure.

9Vincent Goutagny pour Lutte ouvrière

Ouvrier chez Toray à Beynost, il occupe une jolie 4e position derrière Nathalie Arthaud, la personnalité qui monte à l'extrême gauche.

 

Publié dans article sur le PRG

Commenter cet article