Le Sénat adopte le projet de loi Bachelot de réforme de l'hôpital

Publié le par PRG

PARIS, 6 juin 2009 (AFP) - Le Sénat a adopté dans la nuit de vendredi à samedi le controversé projet de loi "Hôpital, patients, santé, territoires" à l'issue d'un marathon de quatre semaines.

Seule la majorité UMP et centriste a voté pour. L'opposition PS, Communistes et parti de gauche et Verts a voté contre. Le texte a été adopté par 177 voix contre 153.

"Nous venons de rénover ensemble complètement notre système de santé" qui a "montré des zones de fragilité, de fractures", s'est félicitée la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot.

"Le patient n'est pas à la fête avec ce texte" a critiqué Jean-Pierre Godefroy (Manche). "Le gouvernement a réussi a revenir grosso modo au texte initial" a-t-il ajouté. Le texte avait été pronfondément réécrit lors de son passage en commission préalable à la discussion en séance.

Pour Guy Fischer (CRC-SPG) "l'esprit de ce projet demeure un plan de privatisation du service public hospitalier". Il a dit redouter "un immense plan social pouvant porter sur des milliers d'emplois".

Jean Desessard (Verts) a fustigé les conditions de travail "pas bonnes" avec notamment des "amendements en rafale du gouvernement" et un texte qui ne prend pas en compte "la grande crise sanitaire" .

Gilbert Barbier (RDSE) a estimé au contraire qu'il s'agissait d'un "texte d'apaisement" soulignant cependant que la majorité de son groupe (à majorité radicaux de gauche) votait contre.

Muguette Dini (Union centriste) s'est félicitée des "fortes avancées" du texte. Isabelle Debré (UMP) a mis en avant "les outils pertinents proposés pour mettre fin aux dysfonctionnement de l'hôpital".

 

Publié dans dépêche sur le PRG

Commenter cet article