Elections européennes UMP : « Merci aux Castels ! »

Publié le par PRG

L'Union le 9 Juin

À Château-Thierry aussi, le ciel est bleu ! La liste de droite arrive en tête dans 9 bureaux sur 12. L'UMP castelle rayonne !
AVEC 772 suffrages (25 % des voix) recueillis dimanche soir à Château-Thierry, aux élections européennes, la liste de la majorité présidentielle écrase ses autres concurrents. Le PS est arrivé en deuxième position avec 552 voix, Europe écologie (422 voix) finit sur la 3e marche du podium, et le Modem (279 voix) termine 4e juste devant le Front National (275 voix). La droite a supplanté les 17 autres listes dans 9 bureaux sur 12.
Elle enregistre son meilleur score (115 voix) au bureau de la rue de Fère, talonné par celui du 8, rue du Château (109 voix). Là où elle pêche, c'est à Blanchard (25 voix), au groupe scolaire Vaucrises-Hérissons (33 voix) et aux Vaucrises-Mauguins (55 voix). Des quartiers où, finalement, le PS tire légèrement son épingle du jeu. Un PS fragilisé qui, dans deux bureaux (rue du Château et rue de Fère), se fait même dépasser par la liste Europe écologie.
Réactions
Le Modem fait son plus gros score (43 voix) rue de Fère. Le FN, aux Chesneaux (37 voix).
Frédérique Yonnet, conseillère municipale UMP ne boudait pas son plaisir au soir du dépouillement : « Nous sommes très contents, l'UMP reprend de belles couleurs, merci aux Castels ! Ça prouve qu'ils continuent de faire confiance à Nicolas Sarkozy. En revanche, je déplore le fort taux d'abstention (66 %) car l'Europe, c'est notre avenir ! ». Jacques Krabal, maire PRG castel, se dit aussi « interpellé » par la faible participation des votants : « Ça montre un désintéressement des citoyens pour l'Europe et les politiques. Malgré la crise, l'UMP fait un haut score. Rassemblée, la gauche aurait été majoritaire. Du coup, pour la prochaine échéance, (NDLR : les régionales), il va falloir rassembler, et je ne serai pas absent de ces élections. J'y travaillerai ».
Dominique Jourdain, secrétaire de la section PS castelle voit plutôt ces élections avec optimisme car, dit-il, « si on additionne les scores de la gauche, des verts et du front de gauche, on obtient plus de 350 voix d'avance sur la droite classique ». Il précise : « Nous pouvons envisager un mouvement puissant lors des prochaines élections, nous pouvons construire une alternative si les Verts ont vocation à se rassembler avec le PS ».
Bruno Beauvois responsable du Modem sur la 5e circonscription se dit « déçu » du score définitif. Il l'explique « par le jeudi noir de Bayrou. Il a fait une grosse erreur de communication à la télé, 48 heures avant l'échéance, sans compter la projection du film Home ».
Il ajoute : « On est aussi arrivé au bout de l'anti sarkozisme, soyons plus constructifs et puis nous n'avons pas assez mis en avant notre programme pour l'Europe et le développement durable. Nous en avons payé le prix ».
Frédérique PÉTRÉ

 

Publié dans article sur le PRG

Commenter cet article