Municipale à Hénin

Publié le par PRG

La Voix du Nord le 10 Juin

Le radical, tête de la liste d'union de la gauche, était hier particulièrement satisfait de la tournure des événements : « Je n'ai rien demandé. Le conseil fédéral du PS m'a désigné, peut-être parce que je suis l'homme de la situation à Hénin-Beaumont.
Tout se passe bien avec les partenaires de gauche. La liste est pleine, après ça bouge en fonction des accords. On travaille en équipe, on va présenter un projet aux Héninois pour que la commune se redresse et vive dans la sérénité. » •
La formation orange semble ne pas faire partie des plans de la liste d'union PS-PC-MRC-PRG. En aucun cas, assure Christine Coget, si Éric Mouton en prend la direction : « C'est suicidaire. Il a voté la hausse de 85 % des impôts et fait un communiqué à l'époque apportant un fidèle soutien à Gérard Dalongeville. » Si les choses restent en l'état, le MODEM lancerait sa propre liste. « Cela fait 8 mois que le MODEM en appelle au rassemblement. On aimerait éviter les querelles de personnes. » Et pourtant, elles ont bien lieu.

Le MODEM en solo ?

Le FN change de cible

Le Front national avait fourni son argumentaire contre Marie-Noëlle Lienemann. Il a dû changer de pied en catastrophe avec le départ de l'ancienne première adjointe et attaque Éric Mouton : « l'investiture d'un troisième couteau insipide et néophyte est un formidable aveu d'échec pour le PS et ses alliés », commente-il, entre autres amabilités.

Allo ?

Signe que les négociations se poursuivent à gauche, certains leaders sont restés muetshier. C'est donc ce soir que les Verts et le PC devraient sortir du bois.

Publié dans article sur le PRG

Commenter cet article