Un radical de gauche au gouvernement? Ça se précise!

Publié le par PRG

Marianne 2 le 10 Juin

La rumeur court depuis un moment : Paul Giacobbi, député radical de gauche de Haute-Corse  pourrait être parmi les « heureux élus » appelés à rejoindre le prochain gouvernement de Nicolas Sarkozy. Dès la mi-avril, Le Figaro avait évoqué cette hypothèse.
Sur son blog, l’élu s’était empressé de… ne pas démentir l’information : « Tout démenti sera interprété comme une confirmation et comment démentir une rumeur ? Après tout, il vaut mieux une rumeur flatteuse qu'une rumeur diffamatoire ! » Depuis, la fameuse rumeur s’était faite plus discrète. Mais c’était pour mieux revenir : Bakchich.info, Les Echos , Profession politique , ces derniers temps, tous ont évoqué l’hypothèse Giacobbi.


Il y a encore quelques jours, du côté du PRG, on se montrait confiant : « Il n’a aucun intérêt à entrer au gouvernement. Ceux qui acceptent le jeu de l’ouverture ont tous le même profil : ils sont enfermés dans leur parti. Lui est bien implanté en Corse et jouit d’un certain espace pour s’exprimer au PRG… » Mais la donne a changé : au PRG, ce qui était une rumeur est désormais une information prise au sérieux. Jean-Michel Baylet a d'ailleurs reçu Paul Giacobbi. Apparemment, l'homme hésiterait à franchir le pas (d'autant qu'il est pressenti pour présider le groupe des radicaux à l'Assemblée nationale ). Pourtant, il aurait également... été reçu à l’Elysée ! C'est en tout cas ce qui se disait, aujourd'hui, dans les couloirs du château.


« Sur l’île, c’est l’homme fort du moment »

Il n’y a d’ailleurs pas que du côté du PRG qu’on croit à son entrée dans le prochain gouvernement. Pour un observateur averti de la vie politique corse, cette hypothèse n’a vraiment rien de farfelu : « Sur l’île, c’est l’homme fort du moment. Et son profil a de quoi plaire à Nicolas Sarkozy. C’est quelqu’un de très pointu sur les questions économiques. En tout cas, si ça se fait, ce sera un terrible désaveu pour Camille de Rocca Serra (député UMP et président de l’Assemblée de Corse, ndlr). Lui rêve depuis des années du Secrétariat au Tourisme. Et c’est un ami de Sarkozy : c’est lui qui lui a présenté sa première femme ! »

 

Même les proches collaborateurs de Giacobbi ont du mal à démentir la persistante rumeur : « Il lui arrive de rencontrer le chef de l'Etat, explique l’un d’entre eux, Il fait partie du “G24” (12 sénateurs et 12 députés, de la majorité et de l’opposition, chargés de faire des propositions sur la crise à Nicolas Sarkozy, ndlr). Qu’il ait été approché ? Peut-être. Qu’il ait refusé ? Ça, en revanche, je ne peux pas le dire… » Et d’ajouter : « En Corse, on n’est pas choqué par l’ouverture. On en a l’habitude ici… » En somme, notre homme reprend à son compte la technique de Paul Giacobbi : « Il vaut mieux une rumeur flatteuse qu'une rumeur diffamatoire ! »

Publié dans article sur le PRG

Commenter cet article