Hénin: Le candidat PRG mal en point

Publié le par PRG

ARRAS, 11 juin 2009 (AFP) - Cinq listes de gauche, dont aucune soutenue officiellement par le PS, ont été déposées pour l'élection municipale des 28 juin et 5 juillet à Hénin-Beaumont, pour laquelle Marine Le Pen figurera en 2e position sur la liste FN, a-t-on appris jeudi auprès de la préfecture.

Après le retrait surprise de l'ancienne ministre socialiste Marie-Noëlle Lienemann, pressentie pour mener une liste d'union de la gauche, la fédération PS du Pas-de-Calais avait choisi un candidat radical de gauche, Eric Mouton, pour mener cette liste d'union "en tandem" avec un jeune dirigeant socialiste local, Pierre Ferrari (27 ans).

Ce dernier a finalement choisi de présenter sa propre liste, sur laquelle il figure en première position, devant la représentante locale du MoDem Christine Coget et le communiste David Noël.

"En transgressant" la décision du PS, "Pierre Ferrari perd le soutien de la fédération socialiste ainsi que des partenaires de gauche PRG et MRC", a indiqué Catherine Génisson, première secrétaire fédérale socialiste du Pas-de-Calais, dans un communiqué. Elle a appelé à une "campagne digne et sobre".

Interrogée par l'AFP, Mme Génisson a souligné que le PS n'apportait officiellement son soutien à aucune liste pour l'élection.

Outre la liste de M. Ferrari, quatre autres listes de gauche ont été déposées: une menée par le divers gauche Daniel Duquenne, présent au deuxième tour en mars 2008, une autre de l'ancien maire ex-PS Pierre Darchicourt, une des Verts et une du NPA.

La liste FN sera menée, comme en mars 2008, par Steeve Briois, avec Marine Le Pen en deuxième position.

L'UMP présentera également une liste, dans une ville où elle n'a jamais réussi à percer.

Une liste divers droite et une autre sans étiquette ont également été officialisées jeudi soir, date limite de dépôt des candidatures.

Cette nouvelle élection municipale fait suite à la mise en examen pour détournement de fonds publics, faux en écriture et favoritisme du maire Gérard Dalongeville, exclu du PS depuis.

En mars 2008, M. Dalongeville l'avait emporté au deuxième tour dans une triangulaire avec 51,94% des voix, devant la liste FN (28,83%) et le divers gauche Daniel Duquenne (19,23%).

 

Publié dans dépêche sur le PRG

Commenter cet article