Hénin-Beaumont: municipales partielles, le PS apporte son soutien à Ferrari

Publié le par PRG

Le 17 Juin
LILLE (AFP) — Le Bureau national du PS a annoncé mercredi apporter "son plein soutien" à la liste conduite par le socialiste Pierre Ferrari, qui n'était jusqu'ici pas officiellement soutenu par son parti, pour les élections municipales d'Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), face notamment à Marine Le Pen.

"Soutenu, au-delà du Parti socialiste par d'autres forces de gauche, Pierre Ferrari est à même de créer le sursaut salutaire pour faire barrage à l'extrême droite et donner un nouvel élan à Hénin-Beaumont", estime dans un communiqué le Bureau national du PS, qui s'est réuni mardi.

La fédération PS du Pas-de-Calais avait dans un premier temps choisi un candidat radical de gauche, Eric Mouton, pour mener une liste d'union de la gauche "en tandem" avec Pierre Ferrari, 27 ans.

Mais ce dernier avait ensuite décidé de présenter sa propre liste, sur laquelle il figure en première position, devant la représentante locale du MoDem Christine Coget et le communiste David Noël.

Il avait de ce fait perdu le soutien de la fédération socialiste du Pas-de-Calais, qui avait dit alors ne soutenir aucune liste.

Neuf listes en tout, dont cinq de gauche, et une du FN, menée par Steeve Briois et Marine Le Pen, ont été déposées pour l'élection qui fait suite à la mise en examen pour détournement de fonds publics, faux en écriture et favoritisme du maire élu en mars 2008 Gérard Dalongeville. Ce dernier a depuis été exclu du PS.

En mars 2008, M. Dalongeville l'avait emporté au deuxième tour dans une triangulaire avec 51,94% des voix, devant la liste FN (28,83%) et le divers gauche Daniel Duquenne (19,23%).

Publié dans dépêche sur le PRG

Commenter cet article