Congrès de Versailles: Hamon veut une réponse coordonnée de toute la gauche

Publié le par PRG

Le Nouvel Obs le 17 Juin 2009

Les parlementaires socialistes viendront "écouter" le président de la République au Congrès à Versailles le 22 juin mais ne participeront pas au débat, considérant qu'il s'agit d'un "simulacre", a affirmé mardi 16 juin le porte-parole du PS Benoît Hamon.
"Nous irons à Versailles, nous écouterons le président de la République mais nous considérons aujourd'hui que ce qui nous est proposé en terme de débat est un simulacre", puisque "le président, une fois son intervention terminée, tournera les talons et qu'au mieux nous aurons à parler à M. Copé" (président du groupe UMP à l'Assemblée nationale), a déclaré Benoît Hamon, à l'issue de la réunion du Bureau national du parti.

Convocation
"D'ici le 22 juin, nous dirons publiquement ce que sont nos exigences à l'égard d'un moment que le président de la République veut solennel", a-t-il dit ajoutant: "on fera des propositions avant, claires, sur le fond, mais on ne reste pas quand il s'agit de parler dans le vide".
Martine Aubry devrait faire d'ici là une conférence de presse sur les "exigences" du PS.
"Nous sommes des républicains, nous écouterons le président de la République, même si nous n'apprécions guère d'être convoqués", a-t-il assuré.
Le PS souhaite une réponse "coordonnée" de la gauche - avec le groupe communiste, les élus Verts, les élus radicaux - sur "les annonces du président de la République pour la deuxième partie de son mandat", a-t-il fait valoir.

Mise en scène
Le porte-parole a indiqué que "le PS attend sur la question sociale -- des services publics, des salaires--, des réponses fortes".
"Il est temps que le président de la République prenne acte qu'il y a besoin en France d'un deuxième plan de relance qui fasse le choix de la coordination au niveau européen et du soutien au pouvoir d'achat et la consommation", a souligné Benoît Hamon .
"Nous attendons que M. Sarkozy réponde dans son discours aux exigences des socialistes", a-t-il également affirmé, dénonçant "la mise en scène de la communication du président de la République". (Nouvelobs.com)

 

Publié dans article sur le PRG

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article