La Poste: la CGT veut un référundum

Publié le par PRG

Le Figaro le 17 Juin 2009

La fédération CGT des Postes a réclamé aujourd'hui un référendum d'initiative populaire sur l'avant-projet de loi prévoyant de transformer la Poste en société anonyme, en disant craindre que l'actionnariat public puisse devenir privé dans le cadre d'une seconde étape de la réforme. "Nous sommes favorable à l'organisation d'un référendum d'initiative populaire, même si le problème est que les textes d'application de la réforme constitutionnelle de 2008 ne sont pas publiés", a déclaré Colette Duynslaeger, secrétaire générale de la CGT-Poste, premier syndicat de la Poste, lors d'une conférence de presse à Paris.

L'Assemblée nationale avait décidé le 22 mai, à l'unanimité des groupes politiques, d'instaurer un référendum d'initiative populaire, dans le cadre du projet de loi constitutionnelle. "L'Etat pourra dans un second temps changer l'actionnariat de La Poste comme il l'a fait pour France Télécom où il ne détient plus que 27% du capital après avoir donné dans un premier temps la garantie qu'il restera majoritaire", a déclaré Mme Duynslaeger.

"En 1996, l'opérateur public (de télécommunications) avait en été transformé en société anonyme, en vue d'une ouverture du capital, réalisée en 1997", a rappelé la CGT dans un mémorandum d'une trentaine de pages remis à la presse aujourd'hui.
L'intersyndicale CGT-Sud-CFDT-FO-CFTC-CGE se réunira demain à 17H30 au siège de la CFDT. Le comité national contre la privatisation de La Poste, qui rassemble une cinquantaine d'associations et partis politiques, dont le Parti radical de gauche, le Parti socialiste et le Parti communiste, se réunira lui le 24 juin.

Le conseil des ministres devrait examiner le 27 juillet le projet de loi de transformation de La Poste en société anonyme à capitaux publics, pour le transmettre ensuite au Parlement, a annoncé hier le secrétaire d'Etat à l'Industrie, Luc Chatel.

Publié dans article sur le PRG

Commenter cet article