Consultations à l'Elysée et Matignon en vue du remaniement

Publié le par PRG

PARIS, 23 juin 2009 (AFP) - Des consultations étaient en cours mardi à l'Elysée et à Matignon à la veille du remaniement annoncé du gouvernement, plusieurs ministres, députés ou personnalités étant reçus, ont constaté des journalistes de l'AFP.

A Rome, Frédéric Mitterrand, neveu de l'ancien président de la République François Mitterrand, a annoncé qu'il allait quitter la Villa Médicis dont il est directeur, affirmant qu'il allait être nommé ministre de la Culture, ce qu'il a qualifié de "tâche exaltante et un honneur".

L'Elysée s'est refusé à tout commentaire.

"C'est un choix intelligent", a cependant commenté un conseiller de Matignon.

Le Premier ministre François Fillon a été reçu dans la matinée à la présidence, d'où il est ressorti juste après 12H00, raccompagné par le secrétaire général de la présidence, Claude Guéant.

M. Fillon a ensuite regagné Matignon où il a entamé de son côté des consultations en vue du remaniement qui devaient durer tout l'après-midi, selon ses services qui ont précisé qu'il n'assisterait pas aux questions d'actualité à l'Assemblée nationale. La cour de l'hôtel de Matignon a été ouverte à la presse à la mi-journée, alors que celle de l'Elysée restait fermée, aucune activité ne figurant à l'agenda officiel du président.

A été notamment vu à l'Elysée le ministre de l'Education Xavier Darcos qui s'est ensuite rendu à Matignon pour s'entretenir avec le chef du gouvernement. Il s'est refusé à tout commentaire à sa sortie.

Vers 12H40, c'est la ministre de la Culture Christine Albanel qui a quitté la présidence.

M. Darcos et Mme Albanel étaient présents à la présidence pour une cérémonie dans le cadre du "camion des mots", une opération pour la promotion du français dans les quartiers en difficulté, à laquelle participait également le président de France Télévisions, Patrick de Carolis.

Le porte-parole du gouvernement et secrétaire d'Etat à l'Industrie Luc Chatel est sorti de Matignon peu avant 12H30, tout sourire mais sans vouloir répondre aux journalistes qui attendaient dans la cour.

Le député UMP Christian Estrosi a lui aussi été reçu à Matignon, mais a indiqué à sa sortie qu'aucune proposition ne lui avait été faite concernant le remaniement et qu'il n'avait évoqué que sa proposition de loi sur les bandes, dont la discussion commence mardi après-midi à l'Assemblée nationale.

Alain Marleix, secrétaire d'Etat à l'Intérieur et aux collectivités territoriales, a également été reçu à Matignon plus tôt dans la matinée, mais pour une "réunion de travail prévue de longue date" a-t-il dit aux journalistes en sortant, assurant que la question du remaniement n'avait pas été abordée.

Henri de Raincourt, chef de file des sénateurs UMP, a également été reçu et n'a rien voulu déclarer à sa sortie.

Lui a ensuite succédé dans le bureau du Premier ministre Michel Mercier, sénateur du Rhône et président du groupe centriste de la Haute Assemblée, dont le nom a été cité à plusieurs reprises pour le ministère de l'Agriculture ou celui du Logement. Il n'est pas non plus sorti de son silence après l'entretien.

Publié dans dépêche sur le PRG

Commenter cet article