Hollande sort du bois à Lorient

Publié le par PRG

Ouest france le 27 Juin


Ce samedi, dans le Morbihan, l'ancien Premier secrétaire du PS lance un club de réflexion pour « rénover la gauche ».

François Hollande fait sa rentrée politique, ce samedi, à Lorient avec son ami, le président de la Région Bretagne, Jean-Yves Le Drian. À cette occasion, l'ex-numéro 1 du PS va lancer son club de réflexion : Changer la gauche.

Une chapelle de plus au PS ? « Je n'entends pas, explique François Hollande, devenir un chef de courant. En revanche, je veux contribuer à la réflexion, à l'échange d'idées et les mettre au service du Parti socialiste et même au-delà. À Lorient, il y aura des représentants de toutes les gauches : communistes, verts, radicaux et régionalistes. »

« Changer d'organisation »

Le responsable socialiste soutient que la création de son club n'a rien à voir avec la présidentielle de 2012 : « Je ne veux surtout pas ajouter une démarche personnelle à ce qui me paraît être, aujourd'hui, l'un des maux dont souffre le Parti socialiste. La question du candidat ou de la candidate et son mode de désignation, le moment venu, est importante mais, aujourd'hui, le plus urgent c'est de faire des propositions indispensables auprès de nos concitoyens. »

Pour l'ancien premier secrétaire du PS, « la gauche doit changer son organisation et sa stratégie. Si elle reste dispersée et sans projet fédérateur, elle pourra mobiliser toutes les oppositions, organiser toutes les contestations, participer à toutes les manifestations, elle ne sera pas jugée comme une alternative sérieuse. »

Il ajoute, après l'échec des européennes : « Une partie des électeurs du PS s'est éloignée de lui, faute d'une campagne suffisamment européenne et en raison d'une image brouillée par les ratés de son dernier congrès. Rien n'est irréversible, à condition de savoir en tirer les leçons et de montrer rapidement que les socialistes respectent deux principes essentiels, à savoir l'unité et la crédibilité. »

Publié dans article sur le PRG

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article