Sénat: le RDSE (à majorité PRG) revendique une présidence de délégation

Publié le par PRG

PARIS, 1 juillet 2009 (AFP) - Le chef de file des sénateurs RDSE (en majorité radicaux de gauche), Yvon Collin, revendique pour son groupe la présidence d'une délégation permanente, dans une lettre au président du Sénat, Gérard Larcher dont l'AFP a eu copie mercredi.

A l'occasion de la révision constitutionnelle, le Sénat a décidé de créer deux délégations : l'une chargée des collectivités territoriales et de la décentralisation, l'autre de la prospective. Le Sénat, qui n'a pas augmenté le nombre ses commissions permanentes, aura désormais quatre délégations.

Le groupe RDSE "souhaite, au titre du pluralisme sénatorial, que la présidence de l'une de ces deux délégations lui revienne", écrit le sénateur du Tarn-et-Garonne.

Le Rassemblement démocratique et social européen compte 17 membres dont les anciens ministres socialistes Jean-Pierre Chevènement et Pierre Charasse.

Au sein de l'équilibre des forces politiques au Sénat où l'UMP (151 sénateurs) n'a la majorité absolue qu'avec l'appoint de l'Union Centriste (29 sénateurs), le RDSE joue un rôle non négligeable.

M. Collin fait remarquer que les deux "groupes minoritaires" du Sénat, ne "bénéficient pas d'un traitement identique", l'UC présidant deux des sept commissions permanentes (Finances et Affaires sociales).

Les cinq autres commissions sont présidées par l'UMP. Le PS (115 membres) et le CRC-SPG (communistes) (24 membres) n'ont pas de présidence de commission. Le PS préside une délégation permanente (droits des femmes) et l'UMP l'autre délégation (renseignement)

 

Publié dans dépêche sur le PRG

Commenter cet article