Quand Sarkozy drague au centre gauche

Publié le par PRG

Nouvel Obs le 2 Juillet

On n’observe jamais avec assez d’attention Jean-Michel Baylet. Le sénateur du Tarn et Garonne est le président d’une des plus anciennes boutiques de la scène politique le Parti radical de Gauche PRG riche encore d’un bon réseau d’élus locaux. L’homme n’est pas flamboyant. Il ne brille pas par la rectitude de ses positions successives. C’est peut être pour cela qu’il intéresse tant Nicolas Sarkozy. Le président veut constituer sur le flanc gauche de son UMP une formation de centre gauche. A l’approche des échéances régionales et mêmes présidentielle, ces forces d’appoint ne sont pas à négliger. Or le problème sur ce coin là de l’échiquier est toujours le même : les petites personnalités y pullulent sans qu’une force organisée sache les fédérer. D’ou l’intérêt du PRG sorte de mole d’un rassemblement à venir concocter depuis l’Elysée.

 

Lors de la préparation du dernier remaniement, le chef de l’Etat a donc tenté une ouverture d’un nouveau genre. Attirer Baylet, c’est en effet mettre la main sur la marque PRG dont celui-ci est le quasi-propriétaire. Au lendemain des européennes pour lesquelles il avait appelé à voter blanc, le président des radicaux de gauche s’est vu proposer un ministère avec en prime, un secrétariat d’Etat, confié à Paul Giacobbi. Si l’affaire a capoté,  le 26 Juin, elle a quand même été très loin. Avant  de se rendre une dernière fois ce jour là à l’Elysée, Baylet avait rencontré la veille son frère radical, Jean-Louis Borloo. Tapie, comme d’habitude, était aussi à la manœuvre. Une jonction avec l’ex modem, Michel Mercier était déjà dans les tuyaux. Au bord du vide, Baylet n’a pas osé sauter le pas. Il y aura bientôt d’autres rendez-vous et d’autres occasions pour cela. En attendant, dans la même veine, Jean Arthuis vient de fonder son parti, »l’alliance centriste ».A quand une UDF Sarkozyste ?

Publié dans article sur le PRG

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

JP DELANNOY 02/07/2009 21:54

On ose espérer que ces informations sont inexactes.Qu'en dit le Président Jean-Michel BAYLET?