Débarqué du gouvernement, Yves Jégo évoque des relations "froides" avec François Fillon

Publié le par PRG

Le Monde le 3 Juillet

Il a été débarqué mais ne se plaint pas. L'ex-secrétaire d'Etat à l'outre-mer Yves Jégo indique, vendredi 3 juillet, sur Europe 1, avoir appris à la dernière minute qu'il ne faisait plus partie du gouvernement. "Oui, c'est vrai, je l'ai appris un peu brutalement, mais enfin quand un ministre est débarqué je crois qu'il n'a pas vraiment le droit de se plaindre".

"La politique c'est fait d'aléas, de hauts, de bas, je vais redevenir député [de Seine-et-Marne], j'ai beaucoup de choses qui m'intéressent et je ne vais sûrement pas venir me répandre ou me plaindre d'avoir été débarqué du gouvernement", a-t-il ajouté.

Il indique qu'il n'y avait "pas de signes précurseurs", reconnaissant toutefois que ses relations avec le premier ministre n'étaient pas bonnes depuis la crise aux Antilles : "Elles sont froides, voilà, il ne faut pas cacher les choses non plus, il ne faut pas faire de langue de bois. Je pense que cette crise a laissé entre lui et moi des traces", affirme-t-il, indiquant que depuis, il n'a pas rencontré le chef du gouvernement. "Je pense que si François Fillon avait voulu que je reste ministre il l'aurait décidé, il en a décidé autrement, voilà, dont acte, on passe à une nouvelle étape", poursuit M. Jégo. "J'ai entendu certains de mes collègues se plaindre, je vous avoue que je trouve que c'est un peu exagéré", a-t-il dit avant de souhaiter "bon courage" à la nouvelle secrétaire d'Etat à l'outre-mer, Marie-Luce Penchard.

M. Jégo indique par ailleurs avoir "rejoint le Parti radical de Jean-Louis Borloo", formation associée à l'UMP, soulignant qu'il "reste pleinement dans la majorité présidentielle et l'UMP".

Commenter cet article