L'UMP appelle le Parti radical à "l'unité" et participer au débat "d'idées"

Publié le par PRG

MARSEILLE, 5 juillet 2009 (AFP) - Plusieurs ténors de l'UMP, dont son secrétaire général Xavier Bertrand et Jean-Claude Gaudin, ont appelé dimanche le Parti radical à faire "l'unité" et surtout à prendre "toute sa place" dans le débat d'idées, lors des "Ateliers des Radicaux" réunis à Marseille.

"Je ne veux pas moins de Parti radical, pas moins de Jean-Louis Borloo (président du Parti radical depuis novembre 2007, et vice-résident de l'UMP depuis janvier 2009,ndlr), mais plus de Parti radical, plus de Jean-Louis Borloo!", a lancé M. Bertrand à la tribune.

"Je dis non à tout ce qui peut diluer l'unité et oui à la diversité des débats", a ajouté le numéro un du parti majoritaire devant plusieurs centaines d'élus et militants radicaux rassemblés au Palais des congrès de la cité phocéenne.

"Je veux faire passer l'UMP à la vitesse supérieure et que le Parti radical y ait toute sa place", a-t-il dit. "C'est pas une question de places ni de postes, mais c'est une question d'idées".

"Et sans idée en politique vous n'existez pas!", a-t-il averti, rappelant que le Parti radical n'était pas seulement associé à l'UMP mais son co-fondateur.

Tirant les leçons des dernières européennes M. Bertrand a déclaré que les succès électoraux tenaient à "trois clefs" : "rassemblement, mobilisation de tous et union".

"Nous avons gagné parce que nous avons été rassemblés, nous avons tous fait campagne", a-t-il dit aux valoisiens dont quatre eurodéputés viennent d'être élus à Strasbourg sur les listes de la majorité présidentielle.

"Ensemble nous devons préparer les prochaines échéances électorales, ensemble nous devons aussi être un laboratoire d'idées", a lancé à son tour le maire de Marseille.

Comme aux dernières municipales de Marseille (mars 2008), a renchéri son adjoint à la mairie Renaud Muselier, "l'unité est essentielle pour mener le combat politique dans une culture de projet, et pas dans un consensus mou, mais bien dans un projet dynamique".

Commenter cet article