Buffet prête au "dialogue" avec le PS, pas aux "appels miracles au rassemblement"

Publié le par PRG

PARIS, 15 juillet 2009 (AFP) - Marie-George Buffet, numéro un communiste, s'est dite "évidemment" prête au dialogue avec le Parti socialiste mais a mis en garde contre l'illusion "des appels miracles au rassemblement", en réponse à l'apppel de Martine Aubry à une "nouvelle démarche de rassemblement" à gauche.

"Il y a effectivement urgence à relever le défi de la construction d'une alternative politique à gauche. Mais il ne suffira pas pour cela de lancer des appels miracles au rassemblement, quand à l'évidence l'état actuel de la gauche renvoie à de très sérieux débats sur l'analyse de la crise et sur la nature des ruptures à opérer pour en sortir", écrit Mme Buffet dans une réponse à la lettre de la patronne du PS, rendue publique mercredi par le PCF.

"Tu invites à défricher les voies d'une +nouvelle démarche de rassemblement à gauche+. Cela passe par une confrontation transparente, associant le débat public populaire, sur ces choix. La gauche est divisée et elle doit s'unir. Oui, mille fois oui, mais seule la clarté des choix et du projet à mettre en oeuvre peut l'unir. Cela vaut à nos yeux pour toutes les échéances, sociales ou électorales," poursuit Marie-George Buffet.

Elle assure "vouloir poursuivre et élargir la démarche du Front de gauche que nous avons initiée avec de premiers succès lors de l'élection européenne", en référence aux listes communes PCF-Parti de Gauche.

"Jamais nous ne refuserons les possibles fronts d'action contre la politique de la droite, (mais) nous ne percevons pas à l'heure qu'il est la clarté nécessaire dans les positions du Parti socialiste", poursuit Mme Buffet.

"L'état d'esprit constructif qui nous anime face aux dangers de la situation actuelle me conduit évidemment à accepter la proposition de rencontre que tu formules. La situation du pays et celle de la gauche sont suffisamment graves pour ne négliger aucune démarche de dialogue entre forces de gauche. Mais je le répète, c'est un échange sérieux que nous voulons, sur le fond des choix devant lequel se trouve la gauche, et non d'une démarche de façade ou de replâtrage," conclut Mme Buffet.

L'appel de Mme Aubry, adressé aux partis de gauche à l'exception du NPA d'Olivier Besancenot, a reçu une fin de non-recevoir du Parti de Gauche, et a été fraîchement accueilli par les Verts et le Parti des radicaux de gauche.

Publié dans dépêche sur le PRG

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article