Travail dominical: un texte encore plus mal adopté qu'Hadopi

Publié le par PRG

PARIS, 15 juillet 2009 (AFP) - Au total une cinquantaine de députés de la majorité (UMP et Nouveau centre, 340 au total) n'ont pas voté mercredi en faveur du texte sur le travail au dominical, selon le décompte des voix de l'Assemblée.

La proposition de loi de Richard Mallié (UMP) n'a été approuvée que par 282 députés (contre 238). Elle a été encore plus mal votée que le projet de loi Hadopi contre le téléchargement illégal sur internet en mai (296 voix contre 233).

Dix députés UMP ont même franchement voté contre, dont le villepiniste Hervé Mariton, des élus d'Alsace ou de Moselle - dont les départements sont pourtant exclus du dispositif - (Yves Bur, Denis Jacquat, Marie-Jo Zimmermann et Jean Uberschlag) et Christian Vanneste, qui avait aussi dit non à Hadopi.

Quinze députés UMP se sont abstenus dont Etienne Pinte et Lionel Tardy et d'autres villepinistes (Jean-Pierre Grand, Jacques Le Guen).

Par ailleurs, 17 n'ont pas pris part au vote.

La proposition de loi de Richard Mallié a aussi divisé le Nouveau centre (onze pour, un contre - Thierry Benoit - et cinq abstentions).

En revanche, tous les présents du groupe socialiste radical et citoyen (SRC, 204) et Gauche démocrate et républicaine (GDR, 25) ont voté contre, ainsi que sept des huit non-inscrits dont François Bayrou (MoDem).

Publié dans dépêche sur le PRG

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article