Soutiens aux candidats à Belin-Béliet

Publié le par PRG

Sud Ouest le 21 Juillet

L'élection cantonale de Belin-Béliet n'est pas encore gagnée, même si le résultat du premier tour, dimanche dernier, donne le maire socialiste de Salles, Vincent Nuchy, largement favori pour le second tour, dimanche prochain.

Le maire UMP du Barp, Christiane Dornon, candidate sans étiquette à la succession de son « mentor » Alain Péronnau, ancien maire de Belin-Béliet et conseiller général depuis 1992, décédé le 8 juin dernier, veut encore croire qu'une victoire est possible.

Mobiliser les électeurs

Dès dimanche soir, elle confirmait son intention de mobiliser son électorat. Car le moins que l'on puisse dire, et elle a été la première à le regretter, c'est que les électeurs de sa commune ne se sont guère mobilisés. Avec 28,3 % des votants, ils sont même les derniers de la classe.

Il lui faudra beaucoup d'énergie pour rattraper les 345 voix de retard sur Vincent Nuchy, même si elle fait remarquer que c'est le nombre de voix qui la distancent à Salles, et qu'elle pourrait gagner au Barp.

Hier, Michel Salardaine, candidat du MNR de Bruno Mégret, qui a recueilli 65 voix (trois fois plus qu'aux législatives de 2007), a appelé à voter pour Christiane Dornon : « Elle a des positions qui se rapprochent le plus de mes idées. »

Soutiens à gauche

À gauche, où les trois candidats du premier tour totalisent 60,41 % des suffrages, les soutiens sont encore plus nombreux. Le MRC et le PRG, que représente déjà Vincent Nuchy, se réjouissent du résultat etappellent « l'ensemble des électeurs sensibles aux valeurs républicaines, sociales et humanistes » à voter pour Vincent Nuchy, pour « un retour à la morale, à l'éthique en politique, face aux arrangements politiciens », comme le précise Noël Bonnieu, conseiller municipal PRG à La Teste de Buch.

Les deux candidats du premier tour se rallient également au maire de Salles. Jacky Cusol, tout d'abord. Tout en dénonçant « la brièveté d'une campagne qui n'a pas permis un véritable débat démocratique, limité par un seul enjeu de vote jugé utile », il rappelle que « battre la droite est une constante du Front de gauche ».

Il demande ainsi aux 144 électeurs qui ont manifesté « un choix lucide et conscients que l'on peut changer les choses dans ce pays », de « prolonger cet objectif » en votant pour Vincent Nuchy « face à une droite affaiblie lors de ce premier tour ».

Les écologistes

Vincent Nuchy peut aussi compter sur le soutien des écologistes. « En totalisant 9,52 % des suffrages, on se positionne comme la troisième force politique du canton. Les résultats montrent bien notre ancrage. Nous sommes fiers de notre score. Nous sommes résolument de gauche et nous appelons à voter Vincent Nuchy », déclare Dominique Baude. Même si le candidat d'Europe Écologie a réuni deux fois moins de voix que José Bové aux européennes, il a reçu, dimanche soir, les félicitations de Cécile Duflot, secrétaire nationale des Verts, qui était venue le soutenir, à Salles, jeudi dernier.

La Fédération socialiste de Gironde et son premier secrétaire fédéral, Ludovic Freygefond, y vont également de leur « appel au rassemblement de la gauche pour faire basculer ce canton le 26 juillet », en demandant aux électeurs de « confirmer leur volonté de changement ».

Publié dans article sur le PRG

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Darmian-Gautron 22/07/2009 08:51

Merci de ce soutien depuis le premier tour. Noël Bonnieu est un homme de parole et il défend avec force les valeurs qui nous réunissent. MC Darmian-GautronSecrétaire Fédérale déléguée à la Laïcité et la CitoyennetéSection Jean Jaurés de La Teste de Buch 8iéme Circonscription de la Gironde