Chronologie : de la SFIO au congrès de Reims

Voici une chronologie de la vie du parti socialiste de 1905 à 2008.

1905 - 1969 : LA SFIO


1905 - Création de la Section Française de l'Internationale Ouvrière (SFIO), dont les figures sont Jean Jaurès, Jules Guesde ou encore Édouard Vaillant.

1922 - Congrès de Tours
. Une majorité des membres de la SFIO réclame l'adhésion à la IIIe internationale communiste. Le parti se scinde en deux, donnant naissance au Parti communiste.

1924-1926 - Cartel des gauches. SFIO et radicaux ont la majorité à l'assemblée nationale. Pour la première fois, les socialistes apportent leur soutien sans participation au gouvernement, dirigé par Edouard Herriot.

1936-1937 - Front populaire. Le socialiste Léon Blum devient président du conseil dans un gouvernement composé de socialistes et de radicaux et qui comporte pour la première fois des femmes, alors qu'elles n'ont pas le droit de vote. Les communistes soutiennent le gouvernement sans y participer.

1940 - La seconde guerre mondiale divise la SFIO. Une partie des députés socialistes votent les pleins pouvoirs à Philippe Pétain, d'autres rejoignent la Résistance. La SFIO est représentée au sein du Conseil national de la Résistance et se reconstitue à la Libération.

1945-1947 - La SFIO participe avec le PCF et le MRP au gouvernement d'union nationale, le "tripartisme".

1947 - Le socialiste Vincent Auriol devient le premier président de la IVe République.

1956 - Les socialistes reviennent au pouvoir avec le gouvernement de Guy Mollet, qui poursuit la guerre en Algérie. Nouvelles divisions et scissions.

1958 - Une majorité des socialistes votent la confiance au général de Gaulle.

1960 - Naissance du Parti socialiste unifié (PSU)


1969 - 1981 : LA NAISSANCE DU PARTI SOCIALISTE

1969 - La SFIO s'élargit et devient le Parti Socialiste (PS). Gaston Deferre fait 5% des voix à l'élection présidentielle. La gauche est absente du second tour.

1971 - Congrès d'Epinay, aussi appelé le "Congrès d'unification des socialistes". Elargissement du Parti socialiste à la Convention des Institutions Républicaines (CIR) de François Mitterrand, qui prend la tête du parti à la faveur d'une alliance avec Gaston Deferre, Pierre Mauroy et Jean-Pierre Chevènement (Résultats des motions : Savary-Mollet: 34%, Mauroy-Deferre: 30%, Mitterrand: 15%, Poperen: 12%, Chevènement: 8,5%).

1972 - Signature du programme commun avec le Parti communiste français.

1974 - François Mitterrand fait 43% au premier tour de l'élection présidentielle et et 49,2% au second.

1979 - Congrès de Metz: Mitterrand face à Rocard

1981 - Congrès de Créteil. Lionel Jospin succède à François Mitterrand.


1981 - 2002 : LA PRATIQUE DU POUVOIR


1981 - François Mitterrand est élu président de la République par 51,8% des voix (25,8% au premier tour).

1988 - François Mitterrand est réélu par 54,0% des voix (34,1% au premier tour). Pierre Mauroy devient premier secrétaire.

1990 - Congrès de Rennes : La motion Jospin-Mauroy-Mermaz fait 28,9%, la motion Fabius 26,4%, la motion Rocard 24,2%, la motion Poperen 7,2%, Chevènement 8,7%, Mélenchon 1,3%, Lienemann 1,2%. Aucune majorité ne parvient à se former. Ce congrès ouvre l'ère de l'après-Mitterrand, les leaders se livrant à une guerre de succession qui laissera le parti traumatisé. Aucune majorité ne parvient à se former. Pierre Mauroy, élu en 1988, est reconduit par un comité directeur la semaine suivant le congrès.

1993 - Michel Rocard propose un "big bang" avec la création d'un nouveau mouvement regroupant PS, centristes, écologistes et une partie des communistes.

1993 - Les chevènementistes quittent le PS et fondent le Mouvement des citoyens (MDC)

Octobre 1993 - Congrès du Bourget. Michel Rocard devient premier secrétaire.

1994 - Michel Rocard
obtient 14,5% des voix aux élections européennes. Il doit quitter la direction du PS.

Novembre 1994 - Congrès de Liévin. Henri Emmanuelli devient premier secrétaire

Décembre 1994 - Jacques Delors annonce qu'il ne sera pas candidat à l'élection présidentielle

Février 1995 - Lionel Jospin est désigné candidat à la présidentielle par les militants. Au printemps, il obtient 23,3% au premier tour et 47,4% au second. Lionel Jospin devient ensuite premier secrétaire du PS.

1997-2002 - Lionel Jospin premier ministre de cohabitation. Il dirige un gouvernement de "gauche plurielle" avec le PCF, les Verts, le MDC et le PRG. François Hollande devient premier secrétaire.

Novembre 2000 - Congrès de Grenoble. François Hollande reste premier secrétaire.

21 avril 2002 - Lionel Jospin est battu dès le premier tour de l'élection présidentielle (16,2% des voix) par Jacques Chirac et Jean-Marie Le Pen.


2002-2008 : L'APRES JOSPIN

Mai 2003 - Congrès de Dijon. Motion Hollande: 61,4%, motion Nouveau parti socialiste (Arnaud Montebourg, Vincent Peillon, Benoît Hamon): 16,9%; motion Nouveau monde (Henri Emmanuelli, Jean-Luc Mélenchon): 16,3%. François Hollande est réélu premier secrétaire.

Décembre 2004 - référendum interne sur le traité constitutionnel européen. Le oui l'emporte par 58,8% des voix.

2005 - Congrès du Mans. La motion Hollande obtient 53,6% des voix, devant le Nouveau parti socialiste et Henri Emmanuelli (23,5%) et la motion Fabius (21,2%). François Hollande reste premier secrétaire.

Avril-mai 2007 - Ségolène Royal obtient 25,9% des voix au premier tour de l'élection présidentielle et 46,9% au second.

Novembre 2008 - Congrès de Reims. Six motions sont en lice.