Découpage électoral : dites 33

Publié le par PRG

Ouest France lundi 13 avril 2009

C'est le nombre de circonscriptions visées. Dans l'Ouest, seule la Manche serait concernée.

Le secrétaire d'État à l'Intérieur, Alain Marleix, a annoncé, ce week-end, que le redécoupage des circonscriptions électorales était engagé, en faisant valoir que ce n'était « pas le gouvernement qui désirait supprimer ces circonscriptions », mais « la loi en fonction des résultats des recensements de la population ».

 

Le projet de découpage entraînerait la suppression de trente-trois circonscriptions, dont dix-huit détenues par la gauche et quinze par la majorité UMP-Nouveau Centre (c'est notamment le cas dans la Manche). La commission de contrôle des opérations de découpage sera mise en place, le 21 avril, par François Fillon. Les projets d'ordonnance ne lui seront communiqués qu'ensuite. La commission aura deux mois pour rendre ses avis. Le Parlement devra se prononcer définitivement avant le 8 janvier 2010.

« Tripatouillage »

L'ancien ministre socialiste Pierre Moscovici a accusé, hier, le gouvernement d'avoir procédé à un « tripatouillage ». « Quand on voit là où on aboutit [...] on a l'impression que la droite est en train de chercher à sanctuariser 200 à 250 circonscriptions pour elle, avec l'intention de rendre extrêmement difficile l'alternance », s'est exclamé le député du Doubs, invité de l'émission « Le grand rendez-vous » Europe 1/Le Parisien/TV5Monde. Roger-Gérard Schwartzenberg (PRG) est du même avis et fustige « l'absence d'impartialité ».

Publié dans article sur le PRG

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article